Élections à la chambre d'agriculture :

FDSEA: "une non-victoire prometteuse"


Publié / Actualisé
Une semaine après la proclamation des résultats des élections à la chambre d'agriculture, la FDSEA a présenté, lors d'un point presse ce vendredi 15 février, son analyse de ces résultats. Elle note que le scrutin a montré un net redressement de la FDSEA/JA. "Notre syndicat a fait baisser la CGPER au-dessous de 60 %, avec une perte de 1 062 voix par rapport à 2007, tandis que la FDSEA/JA passe au-dessus de 35 %. Ce sont des chiffres symboliques de part et d'autre qui traduisent le déclin de l'un et l'ascension de l'autre", explique la FDSEA.
Une semaine après la proclamation des résultats des élections à la chambre d'agriculture, la FDSEA a présenté, lors d'un point presse ce vendredi 15 février, son analyse de ces résultats. Elle note que le scrutin a montré un net redressement de la FDSEA/JA. "Notre syndicat a fait baisser la CGPER au-dessous de 60 %, avec une perte de 1 062 voix par rapport à 2007, tandis que la FDSEA/JA passe au-dessus de 35 %. Ce sont des chiffres symboliques de part et d'autre qui traduisent le déclin de l'un et l'ascension de l'autre", explique la FDSEA.

La FDSEA/JA considère "ce score comme encourageant". "Le travail de terrain a porté ses fruits et prouve que la reconstruction de la FDSEA s'est faite sur des bases saines pour l'avenir", indique l’organisation syndicale. Si elle dit être "la seule force agricole d'opposition face à la CGPER", elle reconnaît "la victoire de cette dernière".

Lors de la campagne, la FDSEA/JA rappelle qu’elle "n'a pas pu bénéficier de moyens considérables contrairement à la CGPER, qui dirigeait la chambre" mais qu’"elle a rassemblé près de 36% des suffrages, forte de la confiance et du bénévolat de ses militantes et militants".

Le syndicat précise qu’il "se battra avec détermination pour protéger les agriculteurs réunionnais face aux menaces qui nous attendent : fin du régime de l'actuelle politique agricole commune en 2014, renégociation de la convention canne, renégociation des critères d'indemnités sécheresse et catastrophes naturelles...".

Enfin, les représentants de la FDSEA/JA soulignent qu’ils seront "particulièrement vigilants pour que les moyens de la Chambre d'agriculture soient réellement au service de tous les agriculteurs, et non soumis aux intérêts d'une seule personne ou d'un clan syndical" et qu’ils "dénonceront tout abus et tout manquement à l'intérêt général".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !