Le Port - Logements insalubres :

Cité Herbert Spencer : les locataires défilent jusqu'à la mairie


Publié / Actualisé
Mobilisation des locataires du groupe d'habitations Herbert Spencer au Port ce lundi 18 février 2013 après-midi. Un cortège d'une vingtaine de personnes défile actuellement en direction de la mairie du Port. Une réunion doit, en effet, se tenir en fin d'après-midi avec le maire Jean-Yves Langenier et les représentants de la Semader. Pour rappel, le mardi 22 janvier, ils ont tiré la sonnette d'alarme. Vivant dans des logements insalubres depuis plusieurs années, ils s'estiment délaissés par leur bailleur social. Une action en référé sera menée au tribunal de grande instance de Saint-Paul contre la Semader pour troubles de jouissance. L'audience aura lieu le 19 février.
Mobilisation des locataires du groupe d'habitations Herbert Spencer au Port ce lundi 18 février 2013 après-midi. Un cortège d'une vingtaine de personnes défile actuellement en direction de la mairie du Port. Une réunion doit, en effet, se tenir en fin d'après-midi avec le maire Jean-Yves Langenier et les représentants de la Semader. Pour rappel, le mardi 22 janvier, ils ont tiré la sonnette d'alarme. Vivant dans des logements insalubres depuis plusieurs années, ils s'estiment délaissés par leur bailleur social. Une action en référé sera menée au tribunal de grande instance de Saint-Paul contre la Semader pour troubles de jouissance. L'audience aura lieu le 19 février.

Ne supportant plus de vivre dans des conditions "extrêmement insalubres", une vingtaine d’habitants défile dans les rues du Port jusqu’à la mairie, où une réunion doit se tenir en fin d’après-midi. Selon Érick Fontaine de la CNL (confédération nationale du logement), lors de cette réunion, les habitants attendent de la municipalité qu’elle exige à la Semader  l’arrêt du paiement des loyers et la prise d’un arrêté de péril ordinaire.  

Par ailleurs, Érick Fontaine indique que les habitants ont reçu vendredi dernier la visite d’Henri Hippolyte, élu à la municipalité du Port. "Il a pu voir l'état d'insalubrité des logements et a apporté son soutien aux locataires", souligne-t-il.

Rappelons que les locataires ont attaqué la Semader en justice. Une audience en référé se tiendra le 19 février prochain au tribunal de grande instance de Saint-Paul.

Le 22 janvier dernier, les habitants de la cité Herbert Spencer avaient tiré la sonnette d'alarme sur leur situation lors d’une visite guidée de leurs appartements. Ces derniers affirment avoir à plusieurs reprises attiré l’attention de la Semader mais n'avaient obtenu aucune réponse. Une délégation de locataires avait été reçue par la municipalité du Port le 25 janvier dans la matinée, puis à la préfecture le 5 février dernier.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !