Politique :

La Possession: Jean-Yves Morel candidat aux municipales de 2014


Publié / Actualisé
Le groupe La Possession Avenir, mené par Jean-Yves Morel et Françoise Sadon, conseillers d'opposition, a tenu une conférence de presse ce samedi 29 juin 2013 pour évoquer l'actualité politique de la commune. Entourés de leurs militants et de sympathisants, ces derniers sont notamment revenus sur l'évaluation financière de la ville, le recrutement des emplois d'avenir pour le périscolaire ou encore la nouvelle route du littoral. Jean-Yves Morel a également confirmé qu'il sera candidat aux municipales de 2014. "J'ai bien dit candidat, je n'ai pas dit que je m'impose en tant que tête de liste", a-t-il insisté.
Le groupe La Possession Avenir, mené par Jean-Yves Morel et Françoise Sadon, conseillers d'opposition, a tenu une conférence de presse ce samedi 29 juin 2013 pour évoquer l'actualité politique de la commune. Entourés de leurs militants et de sympathisants, ces derniers sont notamment revenus sur l'évaluation financière de la ville, le recrutement des emplois d'avenir pour le périscolaire ou encore la nouvelle route du littoral. Jean-Yves Morel a également confirmé qu'il sera candidat aux municipales de 2014. "J'ai bien dit candidat, je n'ai pas dit que je m'impose en tant que tête de liste", a-t-il insisté.

"Il n’est plus d’aucun secret pour personne, en accord avec mes militants et fidèle à la ligne de conduite qui est la mienne ici à La Possession depuis maintenant deux mandats de conseiller municipal, j’ai pris la décision d’être candidat aux municipales de 2014 à La Possession", a ainsi expliqué Jean-Yves Morel, précisant qu'il ne "s'impose pas en tête de liste". Selon lui, "la conduite d’une liste ne se décrète pas, ni pour moi, ni pour personne, elle se décide en concertation avec l’ensemble des militants". "Nous prendrons ensemble à temps voulu la décision sage et utile pour gagner. (...) L’heure aujourd’hui est  au travail, je m’efforce d’être l’un des artisans du rassemblement pour préparer une équipe solide, opérationnelle, fiable, motivée", a-t-il indiqué.

Jean-Yves Morel a ensuite souligné que si "Roland Robert s’est glorifié à juste titre à faire de La Possession d’un village de pêcheurs de 7 000 habitants à une ville résidentielle de 32 000 habitants", "il nous revient maintenant de relever le défi de faire évoluer de La Possession d’une ville résidentielle à une ville dynamique, culturelle, sportive, touristique, économique, commerciale, reconnue dans le paysage politique des communes réunionnaises".

Par ailleurs, avec Françoise Sadon, ce dernier a également dénoncé les "promesses non tenues" de Roland Robert concernant la situation des 1 000 employés communaux. "Le maire en 2008 s’était engagé à CDIser les non titulaires et les intégrés, ayant plus de 6 ans d’ancienneté, et à rattraper, par rapport à la grille des salaires de la fonction publique territoriale métropolitaine, les salaires des agents n’ayant jamais connu d’augmentation selon un barème allant de 5% d’augmentation jusqu’à 35% d’augmentation pour ceux ayant plus de 35 ans d’ancienneté. Aujourd'hui, le compte n'y est pas", ont dénoncé les deux conseillers d'opposition.

Le groupe La Possession Avenir a aussi pointé du doigt le recrutement des emplois d’avenir dans le périscolaire. "Nous avons été interpellé par des jeunes qui nous ont dénoncé le fait que, lors de sa tournée dans les neufs quartiers, le maire a choisi de façon cibler des jeunes pour ces emplois d'avenir. Nous déplorons cette démarche à moins d’un an des élections municipales. Ce sont des méthodes scandaleuses", a-t-il affirmé.

Jean-Yves Morel et Françoise Sadon sont revenus sur le projet de la nouvelle route du littoral et ses conséquences pour le développement de la Possession. Pour eux, deux enjeux sont capitaux pour les Possessionnais, comme celui de la réappropriation du littoral. "C’est un enjeu important pour le développement touristique, économique, culturel mais également pour le décongestionnement du trafic circulatoire dans la zone amenée à être le cœur de ville de notre commune. Nous n’avons pas le droit de manquer ce rendez-vous car nous n’aurons plus l’occasion de reconquérir notre littoral", ont-ils évoqué.

Ils ont ajouté: "il y a aussi l’enjeu de l’emploi et particulièrement de l’emploi des jeunes. Nous n’avons plus le droit d’attendre. Il nous faut de l’activité économique pour que l’offre d’emploi décolle. Nous regrettons la position de certains mouvements. En 2025, 40% de la population possessionnaise aura moins de 30 ans. Il va falloir que nous leur proposons des emplois. ?? la facture sanitaire compte tenu des dangers d’apport de matériaux soit de Madagascar ou d’ailleurs dans une ile comme la notre, propice au développement exponentiel de virus ou microbes, tel le ver blanc, nous préférons payer la facture minimisée environnementale en faveur du développement de notre commune".

   

1 Commentaire(s)

RIPOSTE, Posté
La division des listes opposantes à la majorité actuelle fait le jeu du PCR ROBERT Roland !