MENU

Santé :

Etats généraux du rein : l'Aurar s'engage pour améliorer la vie des patients


Posté par
Suite au colloque de clôture des états généraux du rein qui s'est tenu à Paris le 17 juin dernier, une conférence de presse était organisée ce mardi 23 juillet à Saint-Gilles, au siège de l'Aurar (association pour l'utilisation du rein artificiel à La Réunion). Celle-ci a fait part de son soutien aux propositions émises et s'est engagée à mettre en oeuvre les actions nécessaires pour améliorer la vie des patients touchés par les maladies rénales.
Suite au colloque de clôture des états généraux du rein qui s'est tenu à Paris le 17 juin dernier, une conférence de presse était organisée ce mardi 23 juillet à Saint-Gilles, au siège de l'Aurar (association pour l'utilisation du rein artificiel à La Réunion). Celle-ci a fait part de son soutien aux propositions émises et s'est engagée à mettre en oeuvre les actions nécessaires pour améliorer la vie des patients touchés par les maladies rénales.

L’Aurar s’est ainsi engagée à participer aux travaux nécessaires et à leur mise en œuvre afin d’offrir aux patients réunionnais une meilleure qualité de vie. " A La Réunion, on observe une prévalence des maladies rénales ", souligne Marie Rose Gras, directrice de l’Aurar. Un constat confirmé par les chiffres datant du 1er janvier 2013 : 1500 dialysés, 350 greffés et 250 patients en attente de greffe.

Parmi les propositions formulées lors de ces états généraux du rein, l’Aurar entend travailler sur plusieurs axes, dont la priorité à la greffe comme mode de traitement. L’objectif est d’atteindre, d’ici 2020, 55 % de patients transplantés parmi les patients traités pour insuffisance rénale chronique terminale, même si La Réunion manque de dons d’organes. Une des autres priorités sera d’améliorer l’orientation, l’information et l’accompagnement des patients.

Enfin, à l’initiative de l’Aurar, un programme privé de recherches sur la néphropathie avec l’aide de généticiens internationaux sera lancé ultérieurement afin de comprendre s’il n’y a pas un facteur et des gènes diabétiques à La Réunion.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !