Maintien du RSTA :

Jean-Hugues Ratenon veut la tenue d'une table ronde dans les "plus brefs délais"


Publié / Actualisé
Jean-Hugues Ratenon, président de l'alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP) et membre de Rézistans, interpelle, dans un courrier, le préfet Jean-Luc Marx sur la problématique du RSTA (revenu supplémentaire temporaire d'activité). Il réclame la tenue d'une table ronde dans les plus brefs délais. "Nous pensons que cette démarche de votre part qui aura en premier lieu pour objectif la recherche d'une solution partagée à cette crise, pourra en second lieu peser sur une décision de fin de grève de la faim de Samuel Mouen", souligne Jean-Hugues Ratenon. Nous publions son courrier ci-dessous.
Jean-Hugues Ratenon, président de l'alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP) et membre de Rézistans, interpelle, dans un courrier, le préfet Jean-Luc Marx sur la problématique du RSTA (revenu supplémentaire temporaire d'activité). Il réclame la tenue d'une table ronde dans les plus brefs délais. "Nous pensons que cette démarche de votre part qui aura en premier lieu pour objectif la recherche d'une solution partagée à cette crise, pourra en second lieu peser sur une décision de fin de grève de la faim de Samuel Mouen", souligne Jean-Hugues Ratenon. Nous publions son courrier ci-dessous.

"À plusieurs reprises, des organisations quelles soient politiques, associatives ou syndicales, vont ont sollicité pour la tenue d'une table ronde sur la problématique du RSTA.

Au vu de l'évolution de la situation sociale, il est à notre sens urgent que vous preniez la décision d'une grande réunion qui réunit toutes les forces vives de la Réunion pour que des propositions partagées par tous soient adressées dans les plus bref délais au gouvernement.

La grève de la faim entamée depuis plus de 11 jours par monsieur Samuel Mouen, est à notre sens un acte qui a pour conséquence positive le dépassement des clivages politiques.

Après les premières prises de positions du sénateur Paul Vergès, de la députée Huguette Bello, du maire Paulet Payet, de l'intersyndicale, des 12 000 signataires REZISTANS' issue de la société civile, voilà que maintenant presque toute la classe politique, sont pour le maintien du RSTA.

Devant ce constat, d'une Réunion rassemblée, il est à notre sens impératif d'écouter la majorité écrasante.

En ce sens, nous faisons appel à votre sens de la démocratie participative pour la tenue de cette table ronde dans les plus bref délais. Aussi, cette démocratie participative, ne doit en aucun cas céder à l'exigence des politiques qui souhaitent exclurent les syndicats et les associatifs.

Nous pensons que cette démarche de votre part qui aura en premier lieu pour objectif la recherche d'une solution partagée à cette crise, pourra en second lieu peser sur une décision de fin de grève de la faim de monsieur Samuel Mouen".

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !