Santé - Saint-Paul :

Le Pôle sanitaire ouest opérationnel en 2018


Publié / Actualisé
Doté de 310 lits et places et ayant nécessité une enveloppe de 140 millions d'euros, le Pôle sanitaire de l'ouest (PSO) devrait être totalement opérationnel e, mai 2018. Le projet permettra d'augmenter les capacités hospitalières actuelles et d'élargir l'offre de soins, ont expliqué, en substance, dans une conférence de presse tenue ce vendredi 26 juillet 2013 Huguette Bello, députée-maire de Saint-Paul et "cheville ouvrière du projet, et Chantal de Singly, directrice générale de l'ARS OI (agence régionale de santé océan Indien)
Doté de 310 lits et places et ayant nécessité une enveloppe de 140 millions d'euros, le Pôle sanitaire de l'ouest (PSO) devrait être totalement opérationnel e, mai 2018. Le projet permettra d'augmenter les capacités hospitalières actuelles et d'élargir l'offre de soins, ont expliqué, en substance, dans une conférence de presse tenue ce vendredi 26 juillet 2013 Huguette Bello, députée-maire de Saint-Paul et "cheville ouvrière du projet, et Chantal de Singly, directrice générale de l'ARS OI (agence régionale de santé océan Indien)

L'opération PSO consiste dans la reconstruction - extension de l'hôpital, sur un terrain contigu de l'EPSMR (établissement public de santé mentale de La Réunion) de Saint-Paul. La structure viendra aussi pallier les handicaps du centre hospitalier Gabriel Martin en termes de saturation, de vétusté et d'enclavement. En ce sens "le PSO répondra aux attentes de la population et du personnel en mettant à son service un établissement moderne et confortable, répondant, de surcroît, aux fondamentaux du développement durable de l’île" explique la ville de Saint-Paul.

Sur les 140 millions d'euros nécessaires à la construction du PSO, l'État versera 50 millions. Le reste de l'enveloppe sera financé, notamment, par des emprunts et  l'Europe. Le chantier devrait commencer en décembre 2014 pour une livraison prévue en mai 2018.

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Marion lefevre, Posté
il n'est pas question de nier la contribution décisive de la députée maire pour soutenir le projet, obtenir des engagements de l'Etat pour le faire aboutir mais ce n'est pas la même chose que d'en être "la cheville ouvrière" en gommant le travail des services de l'Etat et des professionnels. C'est pour le moins exagéré! Nathalie, on peut donc être d'accord mais gardons la proportion des choses
Nathalie, Posté
Mme Marion Lefèvre, c'est votre commentaire qui fait sourire, vous ne connaissez pas le dossier, Mme Belle a sauvé un dossier pourri qui dormait depuis 15 ans et a obtenu un nombre de lits et un niveau de financement de l'Etat exceptionnels : elle était une des seules à y croire et il est vrai - demandez aux professionnels de l'hôpital y compris Mme de Singly - que ce qu'elle a obtenu pour sa circonscription est une vraie prouesse !
Marion lefèvre, Posté
le projet de pôle sanitaire ouest date de plusieurs années et relève de l'Etat. faire de Mme Bello la "cheville ouvrière du projet", alors qiu'elle n'a fait que soutenu, ça fait sourire ..heureusement que la directrice de l'ars n'est pas la ek sa, mais c'est quand même gonflé de faire de la récup aussi grossière pour la députée maire!