10 cas d'intoxication au poisson :

CHU de Bellepierre: l'état de santé des deux personnes en réanimation s'améliore


Publié / Actualisé
Admises au centre hospitalier universitaire (CHU) de Bellepierre (Saint-Denis) dans le courant de la nuit de mardi à mercredi, les deux personnes âgées, intoxiquées après avoir consommé du fugu, un poisson aussi appelé "poisson globe", lors d'un repas de famille, sont toujours en réanimation ce jeudi 12 septembre 2013 en début d'après-midi. Selon l'agence régionale de santé de l'océan Indien (ARS-OI), leur état de santé s'améliore. "Mais il faut rester prudent", souligne-t-elle. À noter que quatre personnes sont toujours en observation au centre hospitalier Gabriel Martin de Saint-Paul tandis que quatre autres ont pu regagner leur domicile. Les résultats des investigations, en cours, seront connus dans le courant de la semaine prochaine.
Admises au centre hospitalier universitaire (CHU) de Bellepierre (Saint-Denis) dans le courant de la nuit de mardi à mercredi, les deux personnes âgées, intoxiquées après avoir consommé du fugu, un poisson aussi appelé "poisson globe", lors d'un repas de famille, sont toujours en réanimation ce jeudi 12 septembre 2013 en début d'après-midi. Selon l'agence régionale de santé de l'océan Indien (ARS-OI), leur état de santé s'améliore. "Mais il faut rester prudent", souligne-t-elle. À noter que quatre personnes sont toujours en observation au centre hospitalier Gabriel Martin de Saint-Paul tandis que quatre autres ont pu regagner leur domicile. Les résultats des investigations, en cours, seront connus dans le courant de la semaine prochaine.

Pour rappel, au total, ce sont 10 personnes, qui participaient au même repas, qui ont été intoxiquées ce mardi 10 septembre 2013 au soir, après avoir consommé du fugu. Ces dernières avaient été admises au centre hospitalier Gabriel Martin de Saint-Paul  mais l’état de santé de deux d’entre-elle avait nécessité un transfert en réanimation au CHU de Bellepierre, leur pronostic vital étant engagé.

À noter que le fugu contient de la tétrodotoxine, puissante neurotoxine, qui peut s’avérer mortelle. Cette toxine se concentre dans le foie, les viscères, la peau et les gonades de ce type de poisson.

Selon l’agence régionale de santé de l’océan Indien, l’intoxication se manifeste en général dans les minutes qui suivent l’ingestion et les symptômes sont variés : atteintes du système nerveux avec modification de la sensibilité, nausées accompagnées de vomissements, vertiges, sensation de malaise puis engourdissement général, paralysie motrice, perte des mouvements musculaires volontaires, détresse respiratoire, pouvant aller jusqu’au décès.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !