Saint-Philippe :

Un employé communal victime d'une attaque à coups de sabre


Publié / Actualisé
Un trio composé d'un homme, de sa compagne et du frère de cette dernière, a tenté ce vendredi 11 octobre 2013 de tuer à coups de sabre un cadre de la mairie de Saint-Philippe. L'attaque s'est passée dans la cour des services techniques du centre de secours, non loin de la caserne des pompiers. La victime est le responsable adjoint des services techniques. Dominique Colette, 52 ans, a été blessé au thorax, à la mâchoire et aux poignets. Le trio explique que c'est une tentative supposée de viol à l'encontre de la femme qui serait à l'origine de l'agression.
Un trio composé d'un homme, de sa compagne et du frère de cette dernière, a tenté ce vendredi 11 octobre 2013 de tuer à coups de sabre un cadre de la mairie de Saint-Philippe. L'attaque s'est passée dans la cour des services techniques du centre de secours, non loin de la caserne des pompiers. La victime est le responsable adjoint des services techniques. Dominique Colette, 52 ans, a été blessé au thorax, à la mâchoire et aux poignets. Le trio explique que c'est une tentative supposée de viol à l'encontre de la femme qui serait à l'origine de l'agression.

Le drame s’est passé dans la cour des services techniques du centre de secours de Saint-Philippe, peu avant midi. Alain est accompagné de sa femme et de son frère. Âgé d’une cinquantaine d’années, l’homme est équipé d’une arme blanche, décidé d’en finir avec Dominique Colette, responsable adjoint du service. A leur rencontre, il n’y a pas de discussion : le sabre frappe à plusieurs reprises Colette. Le cadre de la mairie est blessé grièvement au thorax, à la mâchoire et aux poignets.

Un pompier et un policier de la police municipale interviennent immédiatement. L’agresseur est désarmé, alors que les premiers secours prennent en charge l’employé communal. Dominique Colette est transféré au CHU de Terre-Sainte, pour être opéré dans l’après-midi. Son pronostic vital ne serait pas engagé.

Un règlement de compte serait à l’origine de cette attaque à l’arme blanche. Les trois agresseurs présumés ont été placés en garde à vue. Ils pourraient être mis en examen pour tentative d’assassinat. Alain, qui a porté les coups de sabre sur la victime, était déjà connu des services de police. Pour sa défense, l’homme évoque une présumée tentative viol du responsable municipal sur sa conjointe qui l’accompagnait. Des faits supposés qui remonteraient à plus de 20 ans.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !