Deux collectifs montent au créneau :

Nouvelle route du littoral: "le projet mettra en danger le développement du Sud"


Publié / Actualisé
Après les conseillers régionaux de l'Alliance ce mardi, les collectifs "Nou Vé Nout Tram" et pour le développement de la micro-région Sud sont montés au créneau ce mercredi 20 novembre 2013 lors d'un point presse contre le projet de nouvelle route du littoral (NRL). Un projet qui, selon eux, s'il se réalise, aura des conséquences sur le ralentissement du développement du Sud et sur l'impossibilité d'une alternative ferroviaire. Les deux collectifs appellent, par ailleurs, les Réunionnais à se mobiliser contre le projet à l'occasion de la consultation au public de la demande de dérogation des espèces protégées.
Après les conseillers régionaux de l'Alliance ce mardi, les collectifs "Nou Vé Nout Tram" et pour le développement de la micro-région Sud sont montés au créneau ce mercredi 20 novembre 2013 lors d'un point presse contre le projet de nouvelle route du littoral (NRL). Un projet qui, selon eux, s'il se réalise, aura des conséquences sur le ralentissement du développement du Sud et sur l'impossibilité d'une alternative ferroviaire. Les deux collectifs appellent, par ailleurs, les Réunionnais à se mobiliser contre le projet à l'occasion de la consultation au public de la demande de dérogation des espèces protégées.

Les collectifs "Nou Vé Nout Tram" et pour le développement de la micro-région Sud disent ainsi "craindre le pire avec le choix  de la Région de tout miser sur la route du littoral". Qualifiant le projet, dans sa configuration à voies sur mer, de "gouffre financier", ces derniers s’interrogent sur la légitimité de mobiliser autant d’argent, pour 60 000 usagers quotidiens sur la route du littoral et estiment qu’il "vampirise les autres projets qu’a besoin La Réunion".

"Le déséquilibre Nord/Sud risque de s’alourdir avec la volonté de l’Etat et de la région de financer le boulevard nord estimé à 450 millions. La Région devra trouver de nouvelles ressources en plus de ce qu’elle mobilise sur la NRL. C’est ainsi que nous craignons que la partie FEDER issue du protocole de Matignon 2 prévue pour le financement des aéroports soit 100 millions d’euros, c'est-à-dire celui de Gillot et de Pierrefonds soit affectée au Boulevard Nord de Saint-Denis", expliquent les deux collectifs, notant que "l’alternative ferroviaire a été sacrifiée sur l’autel de la NRL".

Aussi, les collectifs "Nou Vé Nout Tram" et pour le développement de la micro-région Sud transmettront à chaque commune du Sud une motion, demandant en substance, "aux maires d’être vigilant à la préservation des fonds du FEDER déjà actés pour le financement du développement de l’aéroport de Pierrefonds". Les deux collectifs ont également annoncé leur intention d’interpeller Patrick Lebreton, député-maire de Saint-Joseph et président du syndicat mixte de Pierrefonds.

   

1 Commentaire(s)

Geko974, Posté
Tous ces projets "pharaoniques" vont au bout du compte profiter à qui.....à Bouygues et les autres.Je me souviens dans les années 70 en France,dans la région Pays de Loire où je résidais,de grands projets immobiliers sur front de mer Vendée ont< vu le jour,et les médias titraient en référence au promoteurs de l'époque,je cite:"Tu fournis le béton,je fournis les ferrailles et on se tire avant que ça se lézarde!!!!"malheureusement,il me semble que le schéma se répète ici et ailleurs!
Stop à ce faux progrès,quand bon peu gramoun vivent encore dan kaz en bois sous tôle...!!!