Tribune libre de l'Alliance :

Nouvelle route du littoral : pour la publication de la consultation publique


Publié / Actualisé
La consultation du public concernant les dérogations au titre des espèces protégées a pris fin ce samedi 30 novembre 2013. Désormais, il appartient respectivement au Ministre de l'Ecologie et au Préfet de La Réunion, chacun pour ce qui relève de leurs compétences, de rendre leurs décisions d'accorder ou non au Conseil Régional les dérogations qu'il a sollicitées, compte tenu des graves atteintes à l'environnement portées par le projet de la nouvelle route du littoral.
La consultation du public concernant les dérogations au titre des espèces protégées a pris fin ce samedi 30 novembre 2013. Désormais, il appartient respectivement au Ministre de l'Ecologie et au Préfet de La Réunion, chacun pour ce qui relève de leurs compétences, de rendre leurs décisions d'accorder ou non au Conseil Régional les dérogations qu'il a sollicitées, compte tenu des graves atteintes à l'environnement portées par le projet de la nouvelle route du littoral.

Leurs décisions seront prises à la lumière notamment de l’avis du Conseil National de Protection de la Nature rendu en juin dernier et de la consultation du public qui vient d’avoir lieu.

Nonobstant l’appréciation que l’on peut avoir sur les conditions de déroulement de cette consultation du public, il ne serait pas compris que l’Etat prenne ces décisions sans que l’opinion n’ait eu connaissance des résultats de la consultation du public.

C’est pourquoi l’Alliance demande au représentant de l’Etat d‘établir et de publier le compte rendu de la consultation du public préalablement à toute décision concernant l’octroi ou non des dérogations au titre des espèces protégées.

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Lille974, Posté
    La construction de cette route est une mauvaise idée. D'abord pour l'environnement : le littoral sera encore plus fragilisé. La faune et la flore seront détruites. Les réunionnais devront certainement payer un droit de passage. Et qu'en sera t-il lorsqu'il y aura des fortes houles ? La route sera fermée à la circulation ? Dans ce cas pas la peine de la construire, nous en serons au même cas de figure qu'actuellement. Si nous voulons éradiquer les embouteillages, ce n'est en construisant des routes à tout va. Peut-être faudra t-il développer les transports en commun.