Le Port-Est :

Sermat: pas de grève pour la fin d'année


Publié / Actualisé
Les dockers de la Sermat ne se mettront pas en grève pour les fêtes de fin d'année. La CGTR Port et Docks l'a annoncé lors d'un point presse ce mercredi 18 décembre 2013. Toutefois, l'organisation syndicale n'exclut pas un mouvement de grève pour 2014. "Nous restons motivés et sommes prêts à repartir au combat. Nous tenons à nos emplois", indique Raphaël Gossard, délégué syndical de la Sermat. Une nouvelle plainte a également été déposée auprès du procureur de la République pour abus de biens sociaux.
Les dockers de la Sermat ne se mettront pas en grève pour les fêtes de fin d'année. La CGTR Port et Docks l'a annoncé lors d'un point presse ce mercredi 18 décembre 2013. Toutefois, l'organisation syndicale n'exclut pas un mouvement de grève pour 2014. "Nous restons motivés et sommes prêts à repartir au combat. Nous tenons à nos emplois", indique Raphaël Gossard, délégué syndical de la Sermat. Une nouvelle plainte a également été déposée auprès du procureur de la République pour abus de biens sociaux.

En effet, selon la CGTR Port et Docks, le protocole de fin de conflit signé en mai dernier n'est plus respecté. L’organisation syndicale regrette le "manque de volonté de nos patrons de vouloir trouver des solutions pour que le GIE Sermat continue à remplir les missions que les acconiers lui ont fixée" et qu’aucune "réunion du comité d'entreprise, ni de rencontre avec le président du conseil d'administration ne se sont tenues suite aux élections des instances représentatives du personnel".

Par ailleurs, une nouvelle plainte a été déposée auprès du procureur de la République pour abus de biens sociaux. La CGTR Port et Docks reproche aux trois acconniers composant le GIE Sermat, - SAMR, SOMACOM, SGM -, d’avoir vider leurs caisses au profit de leurs sociétés mères afin de prétendre que "leurs entreprises dans une situation économique dégradée", justifiant des licenciements économiques.

"Nous avons les preuves que les acconiers, après la fin de la période d’amortissement, ont cédé à Manumat les engins dont ils sont propriétaires et que Manumat loue ensuite ces engins aux acconiers à travers la Sermat. Nous en avons aussi d’autres sur la non refacturation de la totalité des salaires des personnels Sermat mis à disposition de la SRMP", conclut Raphaël Gossard.

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

    Illustration : Kwa Films

    Kwa Films

    37 reportage(s)