Élection présidentielle :

Madagascar: le dépouillement se poursuit


Publié / Actualisé
Le dépouillement des résultats se poursuit à Madagascar, où le second tour de l'élection présidentielle s'est déroulé le 20 décembre dernier. D'après RFI, ce vendredi 27 décembre, les résultats de plus de 70% des bureaux de vote ont été analysés par la Commission électorale malgache. L'ancien ministre des Finances et candidat officieux de l'actuel président de la Transition malgache, Andry Rajoelina, Hery Rajaonarimampianina était en tête avec 51,54 % des voix. Jean Louis Robinson, soutenu par l'ancien président Ravalomananana, est lui deuxième avec 48,46 % des voix.
Le dépouillement des résultats se poursuit à Madagascar, où le second tour de l'élection présidentielle s'est déroulé le 20 décembre dernier. D'après RFI, ce vendredi 27 décembre, les résultats de plus de 70% des bureaux de vote ont été analysés par la Commission électorale malgache. L'ancien ministre des Finances et candidat officieux de l'actuel président de la Transition malgache, Andry Rajoelina, Hery Rajaonarimampianina était en tête avec 51,54 % des voix. Jean Louis Robinson, soutenu par l'ancien président Ravalomananana, est lui deuxième avec 48,46 % des voix.

Jeudi, en fin de journée, selon RFI, moins de 100 000 voix séparaient les deux hommes. "L'atmosphère est toujours à la suspicion entre les deux camps, chacun revendiquant la victoire et accusant l'autre de fraude. La plupart des observateurs craignent toujours une crise post-électorale", commente RFI.

À noter que, déployée à Antananarivo, la Commission de l'océan Indien s’est félicité, dimanche dernier, du "bon déroulement de ces élections, dans la continuité du climat serein constaté lors du premier tour en octobre dernier." Elle avait également également "le comportement exemplaire des électeurs malgaches qui ont exercé leur droit civique dans le calme, la discipline et la dignité".

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    DANORD, Posté
    Dommage pour les malgaches , une élection pour rien et qui tire les ficelles ?