Mayotte - Financement du concert de Sexion d'Assaut au festival Intermizik 2012 :

Le patron de la discothèque entendu


Publié / Actualisé
Du nouveau dans l'affaire du concert du groupe Sexion d'Assaut à Mayotte en 2012, qui aurait été financé par le conseil général de l'île aux parfums. Selon France Mayotte, Thierry Saïdani, patron de la discothèque, La Boîte Noire, qui a été sollicitée pour l'événement, a été entendu ce lundi 27 janvier au matin par le groupement d'intervention régional (GIR). L'homme est ressorti libre aux alentours de 12 heures.
Du nouveau dans l'affaire du concert du groupe Sexion d'Assaut à Mayotte en 2012, qui aurait été financé par le conseil général de l'île aux parfums. Selon France Mayotte, Thierry Saïdani, patron de la discothèque, La Boîte Noire, qui a été sollicitée pour l'événement, a été entendu ce lundi 27 janvier au matin par le groupement d'intervention régional (GIR). L'homme est ressorti libre aux alentours de 12 heures.

Lors de l’audition libre, Thierry Saïdani a ainsi pu expliquer qui étaient les organisateurs et financiers, à savoir, la Région malgache, le conseil général de Mayotte et la bière Castel, rapporte France Mayotte. "Il a également précisé que le concert ne s’était pas déroulé dans son établissement et qu’il n’était en aucun cas organisateur", ajoute le journal.

Pour rappel, la justice reproche au conseil général de Mayotte d’avoir financé le concert de Sexion d’Assaut en septembre 2012 dans le cadre du festival Intermizik à Mayotte mais aussi ceux de Diego Suarez à Madagascar et aux Comores. "Le président du conseil général de Mayotte Daniel Zaïdani avait parlé de transparence et de coopération régionale avant d’être mis en examen et placé sous contrôle judiciaire", rappelle France Mayotte.

 

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !