Grève illimitée des stations-services :

La chambre d'agriculture interpelle le préfet


Publié / Actualisé
Alors que la grève des stations-services se poursuit ce vendredi 31 janvier 2014, la chambre d'agriculture, par le biais de son 2ème vice-président Jean-Yves Minatchy, interpelle le préfet Jean-Luc Marx, dans un courrier. Soulignant que ce mouvement impactera lourdement sur les agriculteurs et éleveurs travaillant sur vivant et produisant des denrées périssables, il demande que les ressortissants de la chambre verte puissent être autorisés à s'approvisionner en carburants dans les stations réquisitionnées.
Alors que la grève des stations-services se poursuit ce vendredi 31 janvier 2014, la chambre d'agriculture, par le biais de son 2ème vice-président Jean-Yves Minatchy, interpelle le préfet Jean-Luc Marx, dans un courrier. Soulignant que ce mouvement impactera lourdement sur les agriculteurs et éleveurs travaillant sur vivant et produisant des denrées périssables, il demande que les ressortissants de la chambre verte puissent être autorisés à s'approvisionner en carburants dans les stations réquisitionnées.

Selon Jean-Yves Minatchy, les agriculteurs et éleveurs, déjà meurtris par une série de catastrophes naturelles (sécheresse, cyclone…) et à peine remis de Bejisa, doivent, en effet, à nouveau se préparer au pire avec la pénurie de carburants qui s’annonce à court terme", écrit Jean-Yves Minatchy.

"Cette pénurie est redoutée par la profession car elle bloquera tous les travaux de remise en état des exploitations afin de relancer les productions sinistrées par le cyclone, stoppera la logistique d’approvisionnement en intrants des élevages et de collecte d’animaux finis, empêchera les déplacements indispensables à la livraison et à la commercialisation des produits sur les marchés et dans les grandes et moyennes surfaces de l’île", écrit le 2ème vice-président de la chambre d’agriculture.

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !