Collectif pour le développement de la micro-région Sud :

Un protocole d'accord présenté aux maires


Publié / Actualisé
Dans une conférence de presse organisée ce vendredi 25 avril 2014 à Saint-Pierre, le Collectif pour le développement de la micro-région Sud a présenté un protocole d'accord. Près d'un mois après les élections municipales, ce texte de cinq pages sera envoyé à tous les maires du sud, des Avirons à Saint-Philippe. Krishna Damour, le porte-parole du collectif, souhaite "renverser la tendance d'une inégalité territoriale, par l'unité des élus du sud, au-delà des clivages." (photo D.R.)
Dans une conférence de presse organisée ce vendredi 25 avril 2014 à Saint-Pierre, le Collectif pour le développement de la micro-région Sud a présenté un protocole d'accord. Près d'un mois après les élections municipales, ce texte de cinq pages sera envoyé à tous les maires du sud, des Avirons à Saint-Philippe. Krishna Damour, le porte-parole du collectif, souhaite "renverser la tendance d'une inégalité territoriale, par l'unité des élus du sud, au-delà des clivages." (photo D.R.)

Dans le protocole d’accord envoyé aux maires du sud, 12 axes de priorité pour le développement du sud sont détaillés par le collectif. L’objectif : "relever les défis majeurs du développement durable du Sud et de La Réunion."

Le texte propose notamment de réunir en urgence les conseillers généraux du Sud dans un seul groupe au département, pour "élaborer un schéma de développement social et de proximité en faveur des habitants du sud." Le collectif souhaite également "réorienter le regard de l’Ouest davantage vers le Sud par un redéploiement des forces économiques et une décentralisation des instances administratives" et milite pour la fusion de intercommunalités de la CIVIS et de la CASUD.

D’un point de vue touristique, et en réaction aux derniers chiffres communiqués par l’IRT, le protocole conseille aux maires de "s’engager clairement pour le décollage de l’aéroport de Pierrefonds." Autre proposition : la réalisation une gare maritime à Terre-Sainte "pour l’exploitation d’un port de croisière afin de développement l’affluence de touristes sur le territoire."

Enfin, parmi les autres priorités énoncées, le collectif pour le développement de la micro-région Sud, assure encourager "le développement d’un pôle universitaire et de recherche dans le Sud" avec notamment un pôle universitaire agricole à Saint-Joseph.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !