Elle serait tombée dans un "guet-apens" :

Camille Lepage, jeune journaliste française tuée en Centrafrique


Publié / Actualisé
Ce mardi 13 mai 2014, l'Elysée a annoncé que Camille Lepage, photojournaliste française indépendante âgée de 26 ans, avait été "assassinée" alors qu'elle effectuait un reportage en Centrafrique. Selon le président de la République François Hollande, elle serait "sans doute tombée dans un guet-apens" dans la région de Bouar, dans l'ouest du pays, près du Cameroun et du Tchad. Camille Lepage était originaire d'Angers et s'était installée au Soudan du Sud en juillet 2012 avant de rejoindre la Centrafrique.
Ce mardi 13 mai 2014, l'Elysée a annoncé que Camille Lepage, photojournaliste française indépendante âgée de 26 ans, avait été "assassinée" alors qu'elle effectuait un reportage en Centrafrique. Selon le président de la République François Hollande, elle serait "sans doute tombée dans un guet-apens" dans la région de Bouar, dans l'ouest du pays, près du Cameroun et du Tchad. Camille Lepage était originaire d'Angers et s'était installée au Soudan du Sud en juillet 2012 avant de rejoindre la Centrafrique.

Six mois après l’assassinat de deux reporters de RFI au Mali, une autre journaliste française, Camille Lepage, a été tuée alors qu’elle effectuait un reportage en Centrafrique, un pays en proie depuis des mois à des violences intercommunautaires.

"La dépouille mortelle de Madame Lepage a été trouvée lors d’une patrouille de la force Sangaris, à l’occasion d’un contrôle effectué sur un véhicule conduit par des éléments anti-bakala, dans la région de Bouar", a indiqué l’Elysée ce mardi. C’est dans cette zone, proche du Cameroun et du Tchad, que des combats avaient opposé la semaine dernière un détachement de la force Sangaris à une colonne lourdement armée.

"Tous les moyens nécessaires seront mis en œuvre pour faire la lumière sur les circonstances de cet assassinat et retrouver les meurtriers de notre compatriote", a aassuré la présidence française.

"Sa mort odieuse montre à quel point les journalistes sont exposés au danger dans leur recherche de l’information, en République centrafricaine comme sur d’autres terrains de conflit", a de son côté réagi l’ONG Reporters sans frontières.

Selon RSF, 18 journalistes dans le monde ont été tués depuis le début de l’année dans l’exercice de leur métier.

www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Anonyme, Posté
Elle avait pour seule arme son appareil photo et pour seule conviction celle de témoigner en images des grandeurs et atrocités de notre monde. Elle est morte pour sa croyance en la Liberté. Elle est partie en laissant derrière elle de magnifiques images, ultimes pieds de nez à ses bourreaux. Repose en paix Camille, tu as accomplie bien de belles choses dans ta trop courte vie et cela qui restera de toi dans nos mémoires. Beaucoup de courage à ta famille et à tes proches
Photopresse, Posté
elle faisait un super boulot sur l'Afrique a voir sur son site http://camille-lepage.photoshelter.com/#!/index
Infos, depuis son mobile, Posté
Toute mes condoléances à la famille pour cette jeune photo journaliste
Jl Hoarau, Posté
tres bel hommage rendu sur le site d'arret sur images à cette jeune photo journaliste.