Déficit des ressources en eau :

La saison des pluies n'a pas suffi


Publié / Actualisé
L'office de l'eau a publié ce jeudi 15 mai 2014 le bilan de la saison des pluies, rappelant que "le seul événement hydrologique marquant est le passage du cyclone tropical Bejisa." Malgré quelque crues " remarquables ", la saison n'a pas permis de combler les déficits accumulés depuis 2010. Les derniers événements pluviométriques notables restent "dans la moyenne pour les cours d'eau concernés." Le Nord, l'Est et les plaines de l'île sont les secteurs les plus touchés, l'Ouest s'en sort mieux.
L'office de l'eau a publié ce jeudi 15 mai 2014 le bilan de la saison des pluies, rappelant que "le seul événement hydrologique marquant est le passage du cyclone tropical Bejisa." Malgré quelque crues " remarquables ", la saison n'a pas permis de combler les déficits accumulés depuis 2010. Les derniers événements pluviométriques notables restent "dans la moyenne pour les cours d'eau concernés." Le Nord, l'Est et les plaines de l'île sont les secteurs les plus touchés, l'Ouest s'en sort mieux.

Le bilan de la saison des pluies montre des déficits dans le Nord, l’Est et le Sud de l’île. L’office de l’eau fait état de -58% sur le Bras Laurent à Sainte-Suzanne, -35% sur la Rivière Saint-Jean à Saint-André, -29% sur le Bras Panon, -22% sur la Rivière des Marsouins à Saint-Benoît, -17% sur la Rivière des Roches et -9% sur le Bras des Lianes dans les hauts de Bras-Panon. "Seul le secteur du Tévelave, dans les hauts de l’Ouest, se maintient au-dessus des normales de saison (+141% sur la Source Dussac)", note l’institution.

Concernant les ressources souterraines, la situation "est largement déficitaire" notamment à Bras-Panon (- 215 %) et Ravine Blanche (- 160 %). "Quelques situations excédentaires sont enregistrées principalement dans l’Ouest avec +17% sur les nappes du Port, +48% sur les nappes de Saint-Paul Ville, +49% à l’Ermitage et +51% sur la Plaine des Cocos à Saint-Louis", indique l’office de l’eau.

Par rapport à mars 2014, les débits médians des cours d’eau mesurés en avril sont en baisse. Dans l’Est et les plaines, les minimas de saison sont dépassés sur le Bras Laurent et la rivière des Marsouins. Malgré une petite amélioration, les rivières Saint-Denis et Langevin sont toujours déficitaires. Dans les hauts de l’Ouest, l’état des ressources "reste satisfaisant" (+ 28 % sur la source Dussac).

Enfin, l’office de l’eau souligne que "l’état quantitatif des nappes se dégrade également." Cinq stations piézométriques - qui surveillent la profondeur de la surface des nappes - sont en dessous du seuil minimum de saison, contre deux en mars. A nouveau, les déficits concernent les secteurs du Nord, de l’Est et des Plaines, alors que l’Ouest de l’île est excédentaire.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !