Transition énergétique dans l'océan Indien :

Paul Vergès veut mobiliser Paris


Publié / Actualisé
Paul Vergès a présenté à la presse ce vendredi 30 mai 2014 une proposition de résolution "relative à une nouvelle politique énergétique et à un codéveloppement durable et solidaire dans l'océan Indien." Ce texte, qui sera déposé au sénat prochainement, vise à fédérer la France autour des problématiques que rencontrent les pays de la COI : la question de la mer et des océans, la politique énergétique, et le transition démographique. "Cela permettrait de concrétiser une initiative concrète, réalisable et significative à la veille du sommet de Paris 2015", décrit le sénateur PCR.
Paul Vergès a présenté à la presse ce vendredi 30 mai 2014 une proposition de résolution "relative à une nouvelle politique énergétique et à un codéveloppement durable et solidaire dans l'océan Indien." Ce texte, qui sera déposé au sénat prochainement, vise à fédérer la France autour des problématiques que rencontrent les pays de la COI : la question de la mer et des océans, la politique énergétique, et le transition démographique. "Cela permettrait de concrétiser une initiative concrète, réalisable et significative à la veille du sommet de Paris 2015", décrit le sénateur PCR.

Paul Vergès veut faire des îles de l'océan Indien - et de La Réunion - un exemple pour tout le monde. En marge de la réunion de Paris de 2015, suite logique des accords de Kyoto, le parlementaire réunionnais déposera dans les prochains jours une proposition de résolution au sénat. Le but : fédérer la France autour d'une nouvelle politique énergétique adaptée à l'océan Indien.

"Tous ensemble, nous devons adopter la transition énergétique pour bannir le pétrole et le charbon de nos utilisations. Il faut utiliser à fond nos atouts exceptionnels : l'océan, la géothermie, l'hydraulique, la biomasse, le solaire, l'éolien...", assure le sénateur. Le texte a été adressé à l'ensemble des membres du palais du Luxembourg. Selon le fondateur du PCR, la proposition de résolution devrait être adoptée avant le 26 juillet, date du prochain sommet de la COI auquel participera François Hollande

Alors qu'un programme de coopération entre les îles de l'océan Indien a déjà été initié par l'ONERC (Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique), Paul Vergès assure que ce dispositif "pourrait, pour les années à venir être développé encore plus profondément, et renforcer les voies de coopération et de codéveloppement déjà explorées."

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Claude GINDREY, Posté
Faisons comme nos voisins européens : L'hydrogène vert produit localement, technologie-clé de la transition énergétique en Allemagne:
Le 23 mai 2014, la Secrétaire d'Etat au Ministère des Transports Katherina Reiche a inauguré les équipements d'alimentation en hydrogène vert (H2BER) de la station-service multi-énergie Total de Berlin-Schoenefeld en faisant le plein d'une voiture électrique à pile à combustible. L'hydrogène produit grâce à l'électricité éolienne et solaire est au coeur du réseau inter-systèmes d'énergies renouvelables : électricité, chauffage, gaz et transports.
L'hydrogène décarboné produit par électrolyse sur le site H2BER sera utilisé comme source d'énergie pour plusieurs domaines d'application. C'est la première fois que l'électricité d'origine éolienne et photovoltaïque est ainsi utilisée dans les secteurs de l'électricité, du chauffage et des transports.
Outre son utilisation pour alimenter des véhicules électriques non-polluants, il est également prévu d'utiliser l'hydrogène dans une centrale de cogénération et de l'injecter dans le réseau public de gaz. Le projet développé sur le site H2BER permet ainsi de mener des recherches sur la révolution énergétique dans le cadre d'un système global. D'ici 2016, les sociétés partenaires de H2BER vont investir plus de 10 M? dans ce projet, dont la moitié sera apportée par le gouvernement fédéral sous la coordination de l'Organisation Nationale de l'Hydrogène et des Piles à Combustible.
Lors de l'inauguration, Katherina Reiche, la Secrétaire d'Etat au Ministère des Transports et des Infrastructures Digitales, a déclaré :
" Grâce à l'hydrogène et aux piles à combustible, la mobilité électrique va de l'avant ! Dans le Programme national d'innovation pour l'hydrogène et les piles à combustible, nous nous sommes fixés d'importants objectifs. Après 7 ans de recherche et développement, les applications pour le secteur des transports sont adaptées à une utilisation quotidienne et sont technologiquement prêtes pour une mise sur le marché, ce qui est une remarquable réussite. Il s'agit désormais de les commercialiser, une nouvelle phase que nous continuerons à soutenir avec des mesures adaptées. D'abord, il va falloir développer un réseau de stations-service hydrogène couvrant les régions les plus peuplées d'Allemagne et permettant de les relier. Dans le contexte d'un programme dédié, nous allons constituer ce réseau en construisant 50 stations-service d'ici la fin de l'année prochaine. Je suis ravie qu'une nouvelle station service ait été ajoutée au réseau aujourd'hui, mais surtout que l'énergie éolienne et solaire produite localement soit utilisée pour ce projet de démonstration ".
C'est dans le cadre de la collaboration entre le Ministère Fédéral des Transports et les industries du secteur, via le programme CEP (Clean Energy Partnership), le plus important projet de démonstration consacré à la mobilité hydrogène en Europe, que ces 50 stations-service vont être créées d'ici fin 2015."