Sur une initiative de Paul Vergès :

42 sénateurs s'engagent pour un développement durable dans l'océan Indien


Publié / Actualisé
Sous la houlette du sénateur de La Réunion Paul Vergès, une proposition de résolution a été co-signée par 42 sénatrices et sénateurs français de tous bords politiques, indique la Commission de l'océan Indien ce lundi 16 juin 2014. Ce projet vise à présenter aux participants de la Conférence internationale de Paris sur le climat en 2015 "une nouvelle politique énergétique" pour un "co-développement durable et solidaire dans l'océan Indien".
Sous la houlette du sénateur de La Réunion Paul Vergès, une proposition de résolution a été co-signée par 42 sénatrices et sénateurs français de tous bords politiques, indique la Commission de l'océan Indien ce lundi 16 juin 2014. Ce projet vise à présenter aux participants de la Conférence internationale de Paris sur le climat en 2015 "une nouvelle politique énergétique" pour un "co-développement durable et solidaire dans l'océan Indien".

Cette contribution solidaire pour le développement durable dans l’Indianocéanie devrait être présentée lors du Sommet des chefs d’État et de gouvernement de la COI prévu le 26 juillet prochain aux Comores, a indiqué Paul Vergès. L’objectif à atteindre, selon le sénateur réunionnais, est de marquer le "rôle décisif" de la COI, afin qu’elle "élabore un projet sur un siècle sur la transition énergétique et le développement durable". La résolution évoque trois thèmes centraux : la mer et les océans, l’énergie et la transition démographique.

Jean Claude de l’Estrac, secrétaire général de la COI, se félicite du soutien des élus français pour la construction d’une Indianocéanie résolument durable. "Le rôle moteur de la COI est plus que jamais amplifié pour atteindre les objectifs sociaux, environnementaux et économiques d’un développement durable et équitable dans l’océan Indien, et plus largement en faveur des pays insulaires", a-t-il souligné.

En vue de la troisième conférence des Nations unies sur les petits Etats insulaires en développement de Samoa, la COI est déjà "résolument engagée à apporter une contribution significative et concrète afin que les intérêts insulaires soient pris en compte dans le nouvel agenda mondial pour le développement post-2015".

   

6 Commentaire(s)

Un peu de modestie, Posté
Ce Monsieur autoproclamé "visionnaire" prétend une fois de plus prendre de la hauteur avec une série de lieux communs. Cette fois, il se présente comme le grand penseur, voire le sauveur, de l'Océan Indien. La ficelle est usée : quand il est en panne de vitesse à La Réunion, il va chercher du secours à l'extérieur. Ce sont sans doute toutes ces grandiloquences qui l'ont empêché de voir (de visionner) qu'en aidant Joseph Sinimalé à saint-Paul, il a renforcé Didier Robert à la Région.
Marc, Posté
On nous parle de l'agendas mondial et on adopte pas les solutions qui répondent à l'AGENDAS21...!!!
Marc, Posté
Bonjour ,
Accordez-moi quelques minutes... sur ma page Facebook, Marc d'HONNEUR et laissez moi un message....
PARLONS DE DEVELOPPEMENT DURABLE si vous le voulez bien....

Ile de la Réunion. Les Info nous disent la LEPTOSPIROSE est là !!!
LE TRAITEMENT DES DECHETS ORGANIQUES ET ALIMENTAIRE A LA SOURCE....
Permettez-moi de vous inviter à visionner cette vidéo... Vous la partagerez peut-être avec vos amis .
MON BUT FAIRE VOIR POUR FAIRE SAVOIR et FAIRE BOUGER !!!!
Les machines sont fabriquées en FRANCE dans la ville de SAINTES !!!!
Vous avez des enfants, peut-être même des petits enfants.....
Pour ma part il me semble que l'avenir de nos enfants passe essentiellement par l'avenir de notre planète et de l'île de la Réunion en particulier qui nous concerne au premier chef. Alors doit-on valider jour après jour l'extension de nos sites d'enfouissement qui sont à saturation et qui présentent un danger silencieux pour l'espace marin et la santé de TOUS et en particulier de nos enfants!!!
Contrairement aux sites d'enfouissement: Pas d'odeurs, de rongeurs, pas d'insectes... Tous ces PARASITES qui véhiculent les MICROBES et de fait les EPIDEMIES !!!
Ces sites d'enfouissement qui sont à saturation sont DES LIEUX DE PREDILECTION POUR LA PROLIFERATION des RONGEURS, insectes et autres qui véhiculent les MICROBES qui génèrent LES EPIDEMIES !!!!
Ainsi je crois que vous aurez aussi une idée concrète de mon insistance, depuis plus d'un an, pour développer ce procédé à la sortie de TOUS REFECTOIRES DE NOTRE ILE de la REUNION !!!!
Les réfectoires scolaires, ECOLES PRIMAIRES UNIQUEMENT, représentent un gisement de plus de 1700 tonnes par an qui pourraient se transformer par 100 tonnes de fertilisant organique.
Je peux fournir les analyses qui prouvent que nos bactéries ne sont pas PHATOGENES!!!
Je peux fournir les analyse du CIRAD qui disent que notre résiduel répond à la Norme NFU42001 des engrais organiques.
Nous pouvons fournir des références en métropole, Hôpital de Nice, cantines scolaires, cuisines centrales, etc.
MON BUT FAIRE VOIR POUR FAIRE SAVOIR et FAIRE BOUGER !!!!
Ensemble mettons un frein à l'INERTIE !!! Et aux détracteurs subalternes qui bloquent cette SOLUTION sous des prétextes INCONGRUS issus par pure frilosité de leur imagination fertile pour se mettre en évidence!!!
Par avance je vous remercie.
Cordialement.
Marc d'HONNEUR
Marianne, Posté
C'est tellement facile d'insulter les gens (je parle des 2 précédents commentaires) au lieu d'argumenter. Quelle que soit nos convictions politiques, on ne peut nier que Paul Vergès a alerté depuis longtemps les Réunionnais sur le dérèglement climatique. quand on habite dans une île on aurait tort de ne pas s'en préoccuper. Finalement si c'est Paul Vergès qui se sent obligé d'en parler ( le bla bla bla du 1 er commentaire !) c'est peut-être parce qu'il n'y en a pas trop qui s'en soucient.
La rédactrice, Posté
Bonjour,

C'est à se demander pour quelles raisons il se réveille lui !
Déddé, Posté
Encore du blabla de Paul Vergès !