Visite du ministre de l'Intérieur à La Réunion :

Bernard Cazeneuve salue le modèle réunionnais


Publié / Actualisé
En visite ce vendredi 20 juin à La Réunion, Bernard Cazeneuve et George Pau-Langevin se sont retrouvés à la préfecture de Saint-Denis. Les deux membres du gouvernement ont pris part à la cérémonie d'accueil dans la citoyenneté française, aux côtés du préfet Jean-Luc Marx et de certains élus locaux. Dans les salons de la préfecture, 80 personnes ont été naturalisées. A cette occasion, pas de grandes annonces, mais le ministre de l'Intérieur a salué le modèle réunionnais.
En visite ce vendredi 20 juin à La Réunion, Bernard Cazeneuve et George Pau-Langevin se sont retrouvés à la préfecture de Saint-Denis. Les deux membres du gouvernement ont pris part à la cérémonie d'accueil dans la citoyenneté française, aux côtés du préfet Jean-Luc Marx et de certains élus locaux. Dans les salons de la préfecture, 80 personnes ont été naturalisées. A cette occasion, pas de grandes annonces, mais le ministre de l'Intérieur a salué le modèle réunionnais.

Alors que les lycéens passent actuellement le baccalauréat, Bernard Cazeneuve a également bien révisé ses fiches. Pour sa première fois sur le territoire réunionnais, le ministre de l’Intérieur a livré une belle dissertation sur La Réunion. "Notre histoire commune est belle. Elle a connu des pages sombres que personnes ne peut ni nier ni oublier. L’esclavage, y compris sous sa forme de l’engagisme, est un crime que rien ne pourra jamais effacer de nos mémoires", a déclaré le membre du gouvernement.

Bernard Cazeneuve - pour qui La Réunion "est une part précieuse de la république française" - a tenu à rendre hommage à Maurice Semat, Raymond Decugis qui ont pris les armes lors de la seconde guerre mondiale, mais également à l’ensemble des soldats originaires de La Réunion qui sont actuellement mobilisés sur le terrain. "Cette île a donné trop de grands hommes et de grandes femmes à notre histoire pour les citer tous", a-t-il souligné.

Après être revenu sur l’abolition de l’esclavage et sur la sortie du statut de colonie ou encore, le ministre de l’Intérieur s’est ensuite directement adressé aux 80 personnes qui accèdent ce vendredi à la citoyenneté française. L’occasion de saluer le modèle réunionnais : "ce territoire, malgré les souffrances du passé, constitue aujourd’hui le modèle d’une société apaisée, dans laquelle vivent harmonieusement ensemble des personnes qui revendiquent une histoire et une appartenance spécifiques."

"Vous venez d'horizons divers et vous avez parfois connu une histoire personnelle difficile. Avec toute la force de votre détermination, vous êtes arrivés jusqu'ici, pour mener une vie digne et heureuse. La République vous garantit cette possibilité. Elle garantira votre sécurité, votre liberté, votre égalité avec vos compatriotes et le respect de votre identité. En retour, avec la tenacité dont vous avez su faire preuve pour devenir français, attachez-vous à incarner son modèle", a ajouté Bernard Cazeneuve, avant de remettre les décrets de naturalisation.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !