Courrier au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve :

Renforts policiers : Nassimah Dindar plaide pour la prime aux Réunionnais


Publié / Actualisé
Dans un courrier adressé au ministre de l'Intérieur ce lundi 30 juin 2014, la présidente du conseil général Nassimah Dindar interpelle Bernard Cazeneuve sur la question des renforts policiers. Elle estime en effet que le renfort de 20 fonctionnaires supplémentaire annoncé pour le 1er septembre "ne saurait être suffisant face aux déficits de postes constatés dans notre département" et souhaite que "ces 20 postes profitent à des Réunionnais en attente de mutation".
Dans un courrier adressé au ministre de l'Intérieur ce lundi 30 juin 2014, la présidente du conseil général Nassimah Dindar interpelle Bernard Cazeneuve sur la question des renforts policiers. Elle estime en effet que le renfort de 20 fonctionnaires supplémentaire annoncé pour le 1er septembre "ne saurait être suffisant face aux déficits de postes constatés dans notre département" et souhaite que "ces 20 postes profitent à des Réunionnais en attente de mutation".

"La presse de ce jour relaie votre annonce quant à des renforts de 20 policiers qui devraient être affectés à La Réunion dès le 1er septembre prochain. Je salue cette annonce, même si le renfort annoncé ne saurait être suffisant face aux déficits de postes constatés dans notre département, que certains syndicats chiffrent à plus d'une centaine", écrit Nassimah Dindar à Bernard Cazeneuve.

"Par ailleurs, il me paraît impératif que ces 20 postes profitent à des Réunionnais en attente de mutation, et sur la situation desquels je vous avais déjà alerté par courrier avant votre venue sur notre île. Vous avez rencontré lors de votre venue les collectifs de fonctionnaires de police, et je vous en remercie. Je suis bien certaine que vous n'avez pu rester insensible aux douleurs qu'ils expriment en leur nom et au nom de leur famille. Ces situations sont dramatiques, et ont déjà conduit des policiers jusqu'aux pires extrémités. Et la demande de retour au pays, après tant d'années passées en métropole, est légitime, comme l'a d'ailleurs reconnu le rapport du député Lebreton, qui peine à entrer en application", ajoute-t-elle.

"Aussi je vous demande de bien vouloir privilégier les candidatures de Réunionnais dans les renforts que vous avez annoncés", conclut la présidente du conseil général.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !