Trois fonctionnaires accusés de viol :

Affaire de la Bac de Saint-André : l'enquête confiée à la police des polices


Publié / Actualisé
Ce lundi 18 août 2014, le parquet de Saint-Denis a décidé de faire appel à l'inspection générale de la police nationale (IGPN) afin de poursuivre l'enquête concernant les accusations de viol à l'encontre de trois fonctionnaires de la brigade anti-criminalité (Bac) de Saint-André, indique le JIR. Une femme de 32 ans avait déposé une plainte pour viol le 8 août dernier, pour des faits présumés datant de la nuit du 23 au 24 juillet. La police des polices avait déjà été saisie en février dernier afin d'enquêter sur l'affaire de la Bac du Port, dans laquelle un adolescent avait perdu un oeil et quatre policiers été mis en examen pour "violences volontaires avec usage d'une arme ayant entraîné une mutilation".
Ce lundi 18 août 2014, le parquet de Saint-Denis a décidé de faire appel à l'inspection générale de la police nationale (IGPN) afin de poursuivre l'enquête concernant les accusations de viol à l'encontre de trois fonctionnaires de la brigade anti-criminalité (Bac) de Saint-André, indique le JIR. Une femme de 32 ans avait déposé une plainte pour viol le 8 août dernier, pour des faits présumés datant de la nuit du 23 au 24 juillet. La police des polices avait déjà été saisie en février dernier afin d'enquêter sur l'affaire de la Bac du Port, dans laquelle un adolescent avait perdu un oeil et quatre policiers été mis en examen pour "violences volontaires avec usage d'une arme ayant entraîné une mutilation".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !