Visite de François Hollande à La Réunion :

Jean-Hugues Ratenon : "ces annonces sont insuffisantes"


Publié / Actualisé
Trois jours après la visite éclair de François Hollande à La Réunion, Jean-Hugues Ratenon fait le bilan ce dimanche 24 août 2014 des différentes annonces faites par le président de la république. Pour le porte-parole de Rezistans/ARCP (Alliance des Réunionnais contre la pauvreté), le pouvoir d'achat des Réunionnais a été oublié par le chef de l'Etat. L'ancien candidat aux dernières municipales de Bras-Panon encourage également les élus de l'île à s'emparer des dossiers abordés par le locataire de l'Elysée.
Trois jours après la visite éclair de François Hollande à La Réunion, Jean-Hugues Ratenon fait le bilan ce dimanche 24 août 2014 des différentes annonces faites par le président de la république. Pour le porte-parole de Rezistans/ARCP (Alliance des Réunionnais contre la pauvreté), le pouvoir d'achat des Réunionnais a été oublié par le chef de l'Etat. L'ancien candidat aux dernières municipales de Bras-Panon encourage également les élus de l'île à s'emparer des dossiers abordés par le locataire de l'Elysée.

Quel bilan faites-vous de la venue de François Hollande à La Réunion ?

Il y a eu des oublis. Rien au niveau des prix et sur le problème de la vie chère à La Réunion. Rien au niveau du pouvoir d’achat, et notamment le revenu des plus faibles : les retraités, les bas-salaires. Nous n’avons rien entendu là-dessus. La faute au président de la république, mais aussi celle de nos élus qui ne l’ont pas interpellé à ce sujet.

Que pensez-vous des annonces faites par le président concernant l’emploi ?

A plusieurs reprises, lors de son discours à Saint-Denis, François Hollande a parlé de 40 000 emplois d’avenir. A mon sens, il serait intéressant de lui rappeler ses propos. Il faut rassembler rapidement les forces vives de la Réunion pour faire des propositions concrètes.

La régionalisation du travail a également été abordé…

Il serait intéressant de rencontrer la direction du Pôle Emploi pour définir la charte de régionalisation de l’emploi, notamment dans le privé. Les entreprises privées vont bénéficier encore une fois d’avantages au niveau des charges sociales : il faut qu’elles embauchent des Réunionnais en échange, et ne pas faire venir des travailleurs d’ailleurs. Le président a également parlé d’un fond avec la caisse des dépôts pour alimenter l’économie sociale et solidaire. Il n’a pas indiqué de chiffres ni de date. C’est également de notre responsabilité d’interpeller le chef de l’Etat sur ces données.

Avez-vous tout de même quelques satisfactions ?

Nous estimons que ces annonces sont insuffisantes au vu de la situation réunionnaise. Mais les propositions dites et faites doivent être mises en oeuvre, et c’est de la responsabilité des Réunionnais. Au niveau des discours, il y a quelques satisfactions. Mais les discours ne sont qu’une base de référence. Ce que j’attends, ce sont les actes. Il serait bon que nos élus s’acaparent des annonces du président de la république pour une mise en oeuvre rapide.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Michele, Posté
si vous croyez tout ce qu'il vous a prévu vous pouvez rêver!!!Monsieur le President ment comme il respire!!!si vous avez voté Hollande temps pis pour vous
moi de mon coté je n'ai pas voté pour lui