Saint-André :

Plainte pour viol : les trois policiers de la Bac remis en liberté


Publié / Actualisé
Placés en garde à vue ce lundi 25 août 2014, les trois policiers de la brigade anti-criminalité visés par une plainte pour viol ont été remis en liberté dans la soirée de ce mardi 26 août. Ils ont été entendus durant une trentaine d'heures par les enquêteurs de l'IGPN (inspection générale de la police nationale). Une information judiciaire pourrait désormais être ouverte afin de faire toute la lumière sur ce dossier. Le 8 août dernier, une Saint-Andréenne de 32 ans avait déposé une plainte pour viol à l'encontre des trois fonctionnaires - dont son compagnon - pour des faits présumés datant de la nuit du 23 au 24 juillet 2014.
Placés en garde à vue ce lundi 25 août 2014, les trois policiers de la brigade anti-criminalité visés par une plainte pour viol ont été remis en liberté dans la soirée de ce mardi 26 août. Ils ont été entendus durant une trentaine d'heures par les enquêteurs de l'IGPN (inspection générale de la police nationale). Une information judiciaire pourrait désormais être ouverte afin de faire toute la lumière sur ce dossier. Le 8 août dernier, une Saint-Andréenne de 32 ans avait déposé une plainte pour viol à l'encontre des trois fonctionnaires - dont son compagnon - pour des faits présumés datant de la nuit du 23 au 24 juillet 2014.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !