Saint-Pierre - Ravine des Cabris :

Un cas de scarlatine à l'école, la mairie se veut rassurante


Publié / Actualisé
Alors qu'un cas de scarlatine a été signalé ce vendredi 12 septembre 2014 à l'école élémentaire Jean-Paul Sartre de la Ravine des Cabris, la mairie de Saint-Pierre se veut rassurante, rappelant que "la scarlatine n'est pas un motif d'éviction scolaire et qu'il n'y a pas lieu de désinfecter l'établissement". Mais elle recommande tout de même aux parents de "surveiller l'état de santé de leur enfant".
Alors qu'un cas de scarlatine a été signalé ce vendredi 12 septembre 2014 à l'école élémentaire Jean-Paul Sartre de la Ravine des Cabris, la mairie de Saint-Pierre se veut rassurante, rappelant que "la scarlatine n'est pas un motif d'éviction scolaire et qu'il n'y a pas lieu de désinfecter l'établissement". Mais elle recommande tout de même aux parents de "surveiller l'état de santé de leur enfant".

"Après signalement d’un cas unique de scarlatine au sein de l’école élémentaire Jean-Paul Sartre à la Ravine des Cabris, la mairie de Saint-Pierre confirme que les parents d’élèves en ont bien été avisés, tout comme le rectorat", indique la municipalité saint-pierroise. "Après l’inquiétude manifestée ce jour par certains et relayée dans différents médias, la commune rappelle, après nouvelle consultation d’un médecin scolaire ce vendredi, que la scarlatine n’est pas un motif d’éviction scolaire et qu’il n’y a pas lieu de désinfecter l’établissement", poursuit le communiqué.

"Toutefois, par mesure de précaution, les équipes de l’école Jean-Paul Sartre s’assureront lundi prochain, avant la reprise de la classe, que les distributeurs de savon antiseptique sont bien remplis et fonctionnels", ajoute la mairie.

"Il est bien évidemment recommandé aux parents de surveiller l’état de santé de leur enfant. En cas d’apparition de symptômes de la maladie et de diagnostic médical, il est demandé aux parents de garder leur enfant à la maison pendant au moins 48 heures", conclut le communiqué.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !