Les surveillants obtiennent gain de cause :

Le directeur de la prison du Port muté en Guyane


Publié / Actualisé
Après deux mouvements de grève, le 30 mai puis le 28 août 2014, les surveillants de la prison du Port ont finalement obtenu gain de cause : ce lundi 22 septembre, la CGTR pénitentiaire indique en effet que le directeur de l'établissement Jean-Philippe Mayol a été muté en Guyane. Un départ que le syndicat appelait de ses voeux. La CGTR "se réjouit que notre revendication principale ait été entendue", mais "il reste encore beaucoup à faire (...) concernant les revendications exprimées lors du mouvement du 28 août 2014", souligne-t-elle.
Après deux mouvements de grève, le 30 mai puis le 28 août 2014, les surveillants de la prison du Port ont finalement obtenu gain de cause : ce lundi 22 septembre, la CGTR pénitentiaire indique en effet que le directeur de l'établissement Jean-Philippe Mayol a été muté en Guyane. Un départ que le syndicat appelait de ses voeux. La CGTR "se réjouit que notre revendication principale ait été entendue", mais "il reste encore beaucoup à faire (...) concernant les revendications exprimées lors du mouvement du 28 août 2014", souligne-t-elle.

Dans son communiqué, la CGTR indique qu’elle "restera vigilante et n'hésitera pas à interpeller la directrice adjointe de la mission Outre-er, lors de sa visite au CD Le Port, le 8 octobre 2014". Par ailleurs, le syndicat "souhaite que le successeur de Monsieur Mayol soit plus respectueux envers les agents, la culture réunionnaise, le dialogue social, les droits syndicaux..."

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Jose, Posté
Pourquoi, les Guyanais sont plus dociles que les Réunionnais ?

Avant même d'arriver, il risque de subir de fortes pressions, là bas ils ne plaisantent pas comme nous, ça va donner !