Manifestation à Salazie :

Les agriculteurs agacés par le manque d'eau


Publié / Actualisé
Les agriculteurs de Salazie manifestent ce lundi 10 novembre 2014 afin de dénoncer le manque d'eau pour irriguer leur culture. Une mobilisation qui fait écho à la décision de la commune de limiter la consommation d'eau avec un arrêté municipal qui n'a pas encore été publié. "Si nous ne pouvons pas arroser, les plantes ne vont pas pousser", regrette Bertrand Maillot. Pour cet exploitant du cirque, la situation est critique, d'autant plus que le captage d'eau de Mare-à-Martin n'est pas opérationnel. "Le captage n'est pas réparé depuis des années. A chaque fois, c'est le même refrain : il y a de l'eau mais la commune ne bouge pas", explique-t-il. Du côté de la mairie, Stéphane Fouassin rappelle que les captages d'eau réalisés par les agriculteurs sont illégaux. "Les travaux sont prévus, mais cela n'empêche pas que les prélèvements se font dans l'irrégularité la plus totale. Pour le moment aucun arrêté n'a été pris, mais c'est normal que le maire prenne des dispositions", indique le maire de Salazie.
Les agriculteurs de Salazie manifestent ce lundi 10 novembre 2014 afin de dénoncer le manque d'eau pour irriguer leur culture. Une mobilisation qui fait écho à la décision de la commune de limiter la consommation d'eau avec un arrêté municipal qui n'a pas encore été publié. "Si nous ne pouvons pas arroser, les plantes ne vont pas pousser", regrette Bertrand Maillot. Pour cet exploitant du cirque, la situation est critique, d'autant plus que le captage d'eau de Mare-à-Martin n'est pas opérationnel. "Le captage n'est pas réparé depuis des années. A chaque fois, c'est le même refrain : il y a de l'eau mais la commune ne bouge pas", explique-t-il. Du côté de la mairie, Stéphane Fouassin rappelle que les captages d'eau réalisés par les agriculteurs sont illégaux. "Les travaux sont prévus, mais cela n'empêche pas que les prélèvements se font dans l'irrégularité la plus totale. Pour le moment aucun arrêté n'a été pris, mais c'est normal que le maire prenne des dispositions", indique le maire de Salazie.

Du côté des manifestants, les agriculteurs mobilisés assurent qu'un rendez-vous a déjà eu lieu la semaine dernière avec Stéphane Fouassine, sans suite. Une version contestée par le premier magistrat de la commune : "j'ai fait une réunion à Mare-à-Martin, personne ne s'est manifesté. Ca serait bien de venir aux réunions que nous organisons. Mercredi prochain, nous organisons une nouvelle réunion à Mare-à-Martin, j'espère qu'ils seront là."

Afin de réguler la consommation d'eau, un plan de coupure avait déjà été mis en place le 4 novembre dernier à Salazie par la compagnie Cise Réunion. A chaque fin d'année, le niveau des réserves atteint des seuls critiques à Salazie. Suite à la période de sécheresse, les ressources ont atteint le seul de 60 %. L'arrêté municipal, qui pourrait être publié cette semaine, compte réduire la consommation d'eau jusqu'à la fin du mois décembre. "Les captages des agriculteurs sont illégaux. Je les accepte. Mais il faut comprendre qu'il y a derrière 2 000 personnes qui ont des besoins", explique Stéphane Fouassin.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

FOX, Posté
......Bin la mi compri pi in merde la ! .....Jean Paul Virapoullé i vé vend' do lo dan ' pays zarab', alor que band zagrikiltèr la pa assez lo pou arrose zot kiltir ! Mai la koué la?!....Oté Fouassin, ko ça ou atende pou fai band' grand réserve do lo la haut pou band zagrikiltèr ?! fais attention, arèt énerve band zagrikiltèr la, prochain zélections zot va done à ou pou aler !....oté doctèr....fais in compte avec lo rovendications band boug' la.....