Contre le projet de loi santé de Marisol Touraine :

Les médecins libéraux de La Réunion prêts à une "grande grève administrative"


Publié / Actualisé
Lâchés par les urgentistes puis par la fédération de l'hospitalisation privée (FHP), les médecins libéraux ne comptent eux pas désarmer face au projet de loi de la ministre de la Santé Marisol Touraine, prévoyant notamment une généralisation du tiers-payant. Le syndicat des médecins libéraux (SML) a ainsi lancé un nouvel appel à la grève pour ce lundi 5 janvier 2015. "On demande à tous les médecins des cliniques privées de ne pas exercer ce jour-là", confie le président réunionnais du SML, Humbert Gojon, pour lequel "il n'est pas question d'arrêter le mouvement" contre une loi qu'il juge "liberticide". Au contraire, il annonce "le début d'une grande grève administrative", mais "sans prendre les patients en otages".
Lâchés par les urgentistes puis par la fédération de l'hospitalisation privée (FHP), les médecins libéraux ne comptent eux pas désarmer face au projet de loi de la ministre de la Santé Marisol Touraine, prévoyant notamment une généralisation du tiers-payant. Le syndicat des médecins libéraux (SML) a ainsi lancé un nouvel appel à la grève pour ce lundi 5 janvier 2015. "On demande à tous les médecins des cliniques privées de ne pas exercer ce jour-là", confie le président réunionnais du SML, Humbert Gojon, pour lequel "il n'est pas question d'arrêter le mouvement" contre une loi qu'il juge "liberticide". Au contraire, il annonce "le début d'une grande grève administrative", mais "sans prendre les patients en otages".

Président du syndicat des médecins libéraux à La Réunion, Humbert Gojon est très remonté. Contre Marisol Touraine et son projet de loi santé tout d’abord. "C’est un projet liberticide", estime-t-il, détaillant les raisons de sa colère : "On veut faire disparaître une assurance maladie égalitaire pour un système étatiste et dictatorial ! Les gens ne pourront plus choisir leur médecin, c’est une revendication sociétale pour que nous restions indépendants dans notre exercice, sans pressions !"

Autre grief contre la ministre, Humbert Gojon lui reproche d’avoir "acheté les urgentistes hospitaliers pour casser la grève". Dès le 23 décembre, l’association des médecins urgentistes de France (AMUF) avait en effet annoncé la levée de la grève après un "accord historique" obtenu du gouvernement sur leur temps de travail.

Le président réunionnais du SML peste enfin contre la fédération de l’hospitalisation privée (FHP) qui a elle renoncé à la grève avant même de la commencer, levant son appel à la cessation d'activité totale et illimitée qui devait débuter le 5 janvier 2015, "au vu d'avancées dans les discussions menées avec le ministère de la Santé sur le volet hospitalier du projet de loi santé ".

"Un ras-le-bol incommensurable"

Mais pas question pour les médecins libéraux de renoncer à leur tour. Au contraire, la mobilisation est plus que jamais d’actualité pour le SML. "C’est le début d’un grand mouvement qui devrait réunir tous les syndicats", annonce ainsi Humbert Gojon, prévoyant "une grande grève administrative". Il s’explique : "À La Réunion, nous sommes opposés à une grève de la carte vitale, car c’est le seul endroit de France où on l’a généralisée et cela pénaliserait les patients. Mais il y aura une grève administrative, c’est-à-dire une suspension des télétransmissions électroniques remplacées par des transmissions papier."

Et ce n’est pas tout, puisqu’Humbert Gojon évoque également "d’autres développements" de ce mouvement de colère inédit, qui "a déjà contraint l’ARS à 85 réquisitions, preuve que c’est un gros succès".  "Il y a une lassitude qu’on n'a jamais vue car ce n’est pas dans le tempérament des médecins libéraux de se mettre en grève. Il faut vraiment qu’il y ait un ras-le-bol incommensurable...", souligne-t-il.

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Docteur maboule, depuis son mobile, Posté
85 requisitions sur plus de 1000 medecins generalistes sur une ile de 800000 habitants ! Et il ose dire que sa greve est un succes !!!!!!!!!
SICOCENDO, Posté
< BJR LE MONDE VA TRES MAL....ON EST MAL BARRé..MAIS ON Y VA QUAND MEME...SANCTIONNONS LE GOUVERNEMENT...>>>
AZERTY, Posté
Aux médecins libéraux sujets à une loi liberticide.
Le patient est-il libre quand pour avoir un rdv chez un spécialiste il faut attendre plusieurs mois et avec souvent un dépassement d'honoraire qui n'est pas pris en charge par la protection sociale ?
Pour le bien-être du patient, ne faut-il pas dès maintenant augmenter significativement le numérus-clausus ? Il faudrait que Mme la Ministre y pense sérieusement.