MENU

De nombreux records de température battus en 2014 :

"Le réchauffement climatique est une réalité à La Réunion"


Posté par
C'est Météo France qui le dit : "Même s'il convient de rester prudent sur le chiffre exact de cette tendance, le réchauffement climatique est une réalité à La Réunion." Pour corroborer cette affirmation, le mois de décembre 2014 - comme ceux de d'octobre et de novembre avant lui - a battu tous les records de chaleur. "Les températures mensuelles (+1,3°C par rapport à la normale 1981-2010) sont les plus élevées jamais enregistrées pour un mois de décembre aussi bien pour les minimales que pour les maximales", indique ainsi Météo France. Si 2011 demeure l'année la plus chaude jamais enregistrée, les Réunionnais n'ont ainsi jamais connu, dans les annales, une chaleur aussi forte lors des mois d'octobre (+1,65°C par rapport à la normale), de novembre (+1,3°C) et de décembre (+1,3°C).
C'est Météo France qui le dit : "Même s'il convient de rester prudent sur le chiffre exact de cette tendance, le réchauffement climatique est une réalité à La Réunion." Pour corroborer cette affirmation, le mois de décembre 2014 - comme ceux de d'octobre et de novembre avant lui - a battu tous les records de chaleur. "Les températures mensuelles (+1,3°C par rapport à la normale 1981-2010) sont les plus élevées jamais enregistrées pour un mois de décembre aussi bien pour les minimales que pour les maximales", indique ainsi Météo France. Si 2011 demeure l'année la plus chaude jamais enregistrée, les Réunionnais n'ont ainsi jamais connu, dans les annales, une chaleur aussi forte lors des mois d'octobre (+1,65°C par rapport à la normale), de novembre (+1,3°C) et de décembre (+1,3°C).

Le 20 novembre dernier, l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) annonçait que les dix premiers mois de l’année 2014 avaient été chacun les plus chauds enregistrés sur la planète depuis le début des relevés de température en 1880. Un constate qui n’épargne pas La Réunion, frappée par de fortes chaleurs et une longue période de sécheresse en 2014.

La dernière réunion du comité sécheresse, le 2 décembre, n’a fait que confirmer cet état de fait, soulignant qu’au cours des dix derniers mois, de février à novembre, "on observe une situation fortement déficitaire, qui classe cette période au cinquième rang des plus sèches depuis 50 ans".

Aussi, pour Météo France, "le réchauffement climatique est une réalité à La Réunion". Ce sont les chiffres recueillis par l’institut qui le montrent. "Le diagnostic sur l'évolution de la température à La Réunion est réalisé à partir des données issues de 8 postes possédant des mesures depuis au moins 40 ans, situés à diverses altitudes et sur différents secteurs de l'île. L'analyse des tendances révèle une hausse significative des températures moyennes sur l'ensemble de ces 8 postes de l'ordre de 0,2°C par décennie (soit 1°C en un demi-siècle)", souligne-t-il.

Et comme sur l’ensemble de la planète, les projections à La Réunion révèlent une accélération du phénomène dans les décennies à venir. "L'ensemble des modèles exploités s'accordent pour une poursuite de la hausse avec une fourchette comprise entre 2 et 3°C dans notre région d'ici la fin du XXIème siècle pour le scénario d'émission de gaz à effet de serre le plus pessimiste", indique Météo France.

Des prévisions dans la lignée de celle du Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat (GIEC), qui estime qu’en l’absence d’un changement majeur et rapide dans la production énergétique mondiale, très dépendante du charbon et du pétrole, la hausse du thermomètre mondial sera de 3,7 à 4,8 °C à l’horizon 2100. Une modification climatique qui pourrait entraîner des conséquences désastreuses, notamment à La Réunion, dont les côtes seraient menacées par la montée importante du niveau des océans ou par la multiplication d’intempéries catastrophiques.

www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Jipebe29, Posté
Je vous soumets trois documents, qui devraient vous intéresser. Ils ont été élaborés par un groupe informel de citoyens, ingénieurs et physiciens, qui sont outrés par la propagande lyssenkiste en faveur des thèses du GIEC/IPCC, et qui, après avoir beaucoup travaillé la question, ont compris que le dogme du Réchauffement Climatique Anthropique est le plus grand scandale planétaire de tous les temps, au détriment des peuples de notre Planète. http://dropcanvas.com/f4915J5BMuS64O
Le premier document, synthèse révisée V4 (oubliez la V3, obsolète) est facile d’accès. Le second, "climat, 22 vérités qui dérangent", est un peu plus difficile. Le troisième est une analyse critique du modèle radiatif, faite par un physicien.
Jipebe29, Posté
Il serait temps que Météo France cesse de nous raconter des carabistouiles. Voici les faits mesurés : la TMAG (température moyenne annuelle globale) est montée de 0,7°C depuis 1900, de manière non linéaire et jamais en covariation avec le taux de CO2, sauf sur la courte période 1978-1997, ce qui est insuffisant pour en déduire une relation de causalité. Elle est stable depuis 18 ans, alors que, sur cette période, nous avons émis plus de 40% de toutes nos émissions de CO2 depuis le début de l'ère industrielle. Bien sûr, toute année de ce plateau (que le GIEC appelle "hiatus") est plus "chaude" d'au plus 0,7°C que toutes les années précédant ce plateau, depuis 1900 et il existe de petites vatiations de l’ordre du centième de degré, alors que la précision des mesures est de +-0,1°C. Mais parler d’année la plus « chaude » depuis 1880, avec les réserves précisées ci-avant, est une présentation manipulatoire qui a pour but de cacher aux citoyens le plateau de TMAG depuis 1997. De toute manière, une seule année n’est pas significative. Il faut des tendances sur au moins 10 ans…
Tarte-a-la-creme, Posté
Après la grande peur de l'an 2000 et l'escroquerie des dates à quatre chiffres qui devaient bloquer tous nos ordinateurs, nous avons connu la grande peur du passage à l'Euro juste un an plus tard.
Tout ça a généré un business énorme dont certaines entreprises ont largement profité.
Maintenant on a trouvé beaucoup mieux. Un truc énorme. Le climat !
Ça va générer pendant des années des milliards de chiffre d'affaires, payés en grande partie par les états (donc les contribuables). Un vrai pactole.
Que le réchauffement climatique existe c'est un fait. Les glaciers reculent c'est évident.
L'homme en est-il responsable ? Est-ce le début d'une nouvelle escroquerie ?
"Vous allez payer sinon vous mourrez. Vous êtes à l'origine du phénomène, vous êtes les coupables."
Regardez donc un avis différent de celui du GIEC : http://goo.gl/rDQnA6
Fleur, Posté
Tiens, c'est bizarre que depuis une décennie on parle de réchauffement climatique, surtout lorsqu'on nous sort des températures ayant atteint les mêmes pics, voire plus il y a au moins 100 ans, depuis que l'on peut la lire sur des thermomètres. Il faut arrêter avec ce genre de titre menteur... Et puis, s'il y avait moins de déboisement, les températures ne seraient pas aussi conséquentes. Les feuillages amènent de la fraîcheur...