La Grande île frappée par les inondations et les glissements de terrain :

Madagascar : des dizaines de morts, des dizaines de milliers de sinistrés


Publié / Actualisé
Madagascar devrait être touché par une nouvelle tempête tropicale ce lundi 9 mars 2015. C'est la côte ouest (Mahajunga est sa région) qui est particulièrement menacée. La Grande île continue donc de subir des fortes intempéries. Depuis le début de l'année 19 personnes ont été tuées et plus de 80 000 sinistrées. Elles ont été victimes d'inondations et de glissements de terrain. Ce bilan est provisoire (Photo Météo Madagascar).
Madagascar devrait être touché par une nouvelle tempête tropicale ce lundi 9 mars 2015. C'est la côte ouest (Mahajunga est sa région) qui est particulièrement menacée. La Grande île continue donc de subir des fortes intempéries. Depuis le début de l'année 19 personnes ont été tuées et plus de 80 000 sinistrées. Elles ont été victimes d'inondations et de glissements de terrain. Ce bilan est provisoire (Photo Météo Madagascar).

"La situation pourrait être bien plus catastrophique si l’on prend en compte la situation sanitaire et humanitaire dans les zones touchées par la montée des eaux" note ainsi le site jeuneafrique.com.

Le risque de propagation de maladies graves comme le choléra et la peste est important. D'autant que Madagascar est toujours en proie à une épidémie de peste qui a déjà provoqué la mort de dizaines de personnes. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait alors fait part de ses inquiétudes, craignant notamment que la montée des eaux n’aggrave la propagation de la maladie, rappelle jeuneafrique.com.

Aux 134 000 sinistrés de la tempête Chedza, s’ajoutent donc désormais les 82.000 sans abris à la suite des inondations du mois de mars, souligne le site madagascar-tribune.com. Ce bilan est encore provisoire.

En janvier la tempête Chedza avait causé d’importantes inondations dans 10 régions sur les 22 que compte le pays, principalement dans le Sud-Ouest. Le bilan avait été lourd (68 morts et 134 000 sinistrés) avec de nombreux glissements de terrains, des routes éventrées et des villages entiers dévastés. Chedza avait été précédée par plusieurs jours de fortes pluies qui ont eu pour conséquence une montée signifiante des eaux des rizières et des bas quartiers. A ces victimes s'ajoutent désormais les 19 morts du mois de mars et les 82 000 sinistrés, selon un décompte effectué par le site madagascar-tribune.com.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !