Il avait contribué à l'essor du séga :

Musique : Narmine Ducap est décédé


Publié / Actualisé
Narmine Ducap est mort à l'âge de 74 ans, annonce ce jeudi 25 juin 2015 Linfo.re. Le guitariste est l'un des précurseurs de l'introduction de sonorités électriques dans le séga. Le musicien a joué dans plusieurs orchestres, dont celui de l'Hôtel de l'Europe. Père de l'artiste Michou, il avait été fait chevalier dans l'ordre des Arts et Lettres en juin 2010. (photo : Narmine Ducap à droite, en compagnie de Françoise Guimbert et Fred Espel)
Narmine Ducap est mort à l'âge de 74 ans, annonce ce jeudi 25 juin 2015 Linfo.re. Le guitariste est l'un des précurseurs de l'introduction de sonorités électriques dans le séga. Le musicien a joué dans plusieurs orchestres, dont celui de l'Hôtel de l'Europe. Père de l'artiste Michou, il avait été fait chevalier dans l'ordre des Arts et Lettres en juin 2010. (photo : Narmine Ducap à droite, en compagnie de Françoise Guimbert et Fred Espel)

• "C'est avec beaucoup de tristesse que j'apprends à l'instant le décès de Narmine Ducap. Guitariste et compositeur exceptionnel, ces notes électriques ont largement contribué à l'Histoire du Séga dans notre île et au-delà. Toutes mes pensées vont à sa famille, notamment à sa fille Michou, et au monde culturel qui a perdu ce jour un grand musicien", a réagi Gilbert Annette, maire de Saint-Denis.

• "C’est un grand artiste que Saint-Denis et La Réunion perdent, un grand Monsieur, acteur et passeur de notre patrimoine culturel", indique pour sa part Nassimah Dindar, présidente du conseil départementale, qui rappelle que, "outre sa brillante carrière solo, Narmine Ducap a su lancer la carrière de Michel Admette ou de sa fille Michou". "Il a contribué aussi à moderniser notre séga traditionnel, tout en lui conservant son authenticité", poursuit la présidente du conseil départemental, qui souligne que l’artiste avait fêté ses 50 ans de carrière au Théâtre de Saint-Gilles.

• Résistanz’/Arcp dit dans un communiqué être "attristé par l’annonce de la disparition de Narmine Ducap grand artiste réunionnais. A notre sens, il est plus que nécessaire que sa mémoire soit sauvegardée et que son parcours soit retracer en son hommage car aujourd’hui, c’est la Réunion toute entière qui perd un bout de son patrimoine culturel, un bout de son histoire".

• Ericka Bareigts, députéé de Saint-Denis note avoir "appris avec regret le décès de Narmine Ducap. Ce grand compositeur et guitariste réunionnais nous manquera. La douceur et la chaleur qu’on retrouvait dans ses musiques continueront de teinter d’une atmosphère particulière notre quotidien, nos soirées, nos piqueniques et autres évènements qu’il savait si bien accompagner. Il a su revisiter le séga en y intégrant son instrument fétiche la guitare électrique".

Yvette Ducheman, conseillère départementale écrit : "Saint-Denis, La Réunion, perd un de ses plus talentueux musiciens : auteur, compositeur, interprète, musicien populaire hors pair qui a marque une époque par son style très particulier puisque ancré totalement dans le métissage artistique. Ses oeuvres sont de véritables phénomènes musicaux de créolisation. Ses ségamaloya, crées dans l'environnement artistique riche et traditionnel de ses pairs (...). Elles demeurent incontournables dans la transmission du patrimoine culturel réunionnais".

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Mécoué, Posté
Autodidacte et merveilleusement talentueux, Narmine, l'esprit et la cadence par excellence du Séga, osmose des différentes traditions musicales de la Réunion, est allé rejoindre entre autres le dalon de ses débuts : "Tiverné".
Tu as probablement trouvé maintenant le LA, et retrouvé aussi nos autre copains musiciens partis toujours trop tôt, mais pour nous qui restons, ce départ est éprouvant. Reste ton héritage qui à mon avis demeurera encore pour longtemps comme la référence de notre expression musicale.