La plateforme des emplois verts tire la sonnette d'alarme :

Formation des contrats aidés : les associations attendent toujours une réponse de l'Etat


Publié / Actualisé
Remise en cause par la réforme de la formation professionnelle, la formation des contrats aidés est toujours en sursis. Face au manque de financement, une réunion était prévue ce jeudi 3 septembre 2015 entre les associations et les autorités. Mais ce rendez-vous a été annulé, ce qui inquiète fortement la plateforme des emplois verts.
Remise en cause par la réforme de la formation professionnelle, la formation des contrats aidés est toujours en sursis. Face au manque de financement, une réunion était prévue ce jeudi 3 septembre 2015 entre les associations et les autorités. Mais ce rendez-vous a été annulé, ce qui inquiète fortement la plateforme des emplois verts.

Le 10 juillet dernier, une délégation - réunissant des associations de contrats aidés, des centres de formation et la plateforme des emplois - s'était rendue à la préfecture de La Réunion pour faire comprendre leur inquiétude quant à la disparition des fonds pour former les personnes embauchées en contrat aidés. Les représentants de l'Etat à La Réunion devaient donner une réponse d'ici la fin du mois.

Au final, une réunion était prévue ce mercredi 2 septembre pour mettre les choses au clair. "Ce rendez-vous aurait dû avoir lieu, mais il a été annulé. Pourquoi ? On ne sait pas. La direction du travail et les OCPA ont annulé sous prétexte qu'ils n'avaient pas de réponse budgétaire à nous communiquer. On voit qu'ils se désengagent et ne prennent pas leur responsabilité", s'inquiète Gérard Agathe, vice-président de la plateforme des emplois verts.

Du coup, l'association a décidé de tirer la sonnette d'alarme ce jeudi. "Ils disent qu'ils travaillent, mais cela fait 7 mois que ça dure. Rien n'a été annoncé, on nous a simplement demandé de faire des formations en interne. Je veux bien proposer une formation en interne, encore faut-il avoir le personnel compétent", regrette Brigitte Naze, représentante de la structure.

Lors de sa visite à La Réunion, le premier ministre Manuel Valls a annoncé le 11 juin dernier que l'île bénéficiera en 2015 de 10 000 dispositifs d'insertion supplémentaires. Autant dire que ces contrats aidés - qui concernent actuellement des dizaines de milliers de Réunionnais - ont une importance particulière dans le département. "Il y a 25 000 contrats aidés qui sont en jeu, c'est une plus-value pour le salarié. On aimerait que l'Etat nous dise franchement de quoi il en retourne", souffle la présidente de la PFAEV-974.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Ijahman, Posté
A Marko
Tu es en contrat aidé en mairie et tes chefs te disent que l'agefos ne finance plus...c'est pas possible ça car la formation pour les contrats aidés publics c'est le CFNPT qui paye....Agefos et les autres OPCA c'est le contrats aidés des associations.

Y a un truc qui colle pas dans la réponse qui t'a été donnée...

Par contre si en effet l'agefos finançait la formation des CUI des mairies ça serait grave
Marko, Posté
Je suis moi même en contrat aides mairie et j'ai demander a mes supérieur pour faire une formation paysagiste la mairie m'a répondu que l'agefos n'a pu argent pour faire ma formation et l'argent le ministre de la justice la donner à des salariés fantômes notre argent pour la formation est ou dans la poches des ministres et la ces personnes qui défende notre formation pour la réunion néna le fond un élus y défende pas les petits comme cette plateforme pour moi je serais avec cette plateforme si néna manifestation ôté mes autres dalont allons aides la plateforme comme sa gouvernement y débloque notre formation la nous vois même pas un député pour défendre la formation les désolent de voir sa. Plateforme compte sur moi pour la manif et mis habite st Denis tout cœur avec la plate forme .