MENU

Défense de l'emploi et des hausses de salaires :

L'intersyndicale est dans la rue contre l'austérité


Posté par
Suite à un appel à la mobilisation nationale, l'intersyndicale CGTR-FSU-UNEF a manifesté ce jeudi 8 octobre 2015. Le mot d'ordre : "un vrai emploi pour tous, un meilleur salaire, une retraite digne, un logement pour tous, le droit à la santé." Le cortège est parti à partir de 10h30 depuis le Petit Marché de Saint-Denis pour rejoindre la préfecture.
Suite à un appel à la mobilisation nationale, l'intersyndicale CGTR-FSU-UNEF a manifesté ce jeudi 8 octobre 2015. Le mot d'ordre : "un vrai emploi pour tous, un meilleur salaire, une retraite digne, un logement pour tous, le droit à la santé." Le cortège est parti à partir de 10h30 depuis le Petit Marché de Saint-Denis pour rejoindre la préfecture.

Cette mobilisation est notamment marquée par l'opposition des organisations à la loi Macron et à la loi Rebsamen, notamment concernant les volets du travail dominical et de la réforme du droit du travail.

"Cette politique d'austérité ne peut qu'aggraver les inégalités sociales et faire porter le coût de la crise par les salariés", a indiqué Ivan Hoareau, secrétaire général de la CGTR.

"Il est important que les travailleurs bougent, luttent et ne baissent pas les bras car les attaques ne sont pas terminées. Les cadeaux faits aux patrons et aux capitalistes sont de l'argent public qui n'est pas utilisé pour l'emploi", ont notamment scandé les syndicats lors du défilé.

Les étudiants se sont également mobilisés ce jeudi par solidarité. "Ce combat nous concerne directement. On ne veut pas d'un marché du travail au rabais avec des acquis sociaux en moins", a souligné Helno Eyriey, président de l'UNEF Réunion.

Mobilisé au niveau national, le syndicat Solidaires Réunion a décidé de ne pas participer à cette journée de grève. "L’heure n’est pas à la mobilisation", avait précisé l'organisation.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Sissib974, Posté
Depuis un certain nombre d'années, on constate des mobilisations au nom des syndicats ou autres collectifs, sur de divers problèmes ancrées à la Réunion. Hélas, on constate aussi que rien ne bouge, les lois voulus par les décideurs sont votés, on n'y peut rien ! tant que vous continuerez à élire des politiciens qui ne peuvent pas défendre, ni vos droits, ni votre travail, ni votre vie, alors acceptez tant que vous pourrez, en espérant qu'un jour les consciences s'éveilleront pour élire une personne digne de votre confiance et qui changera concrètement votre vie, pour le meilleur. En attendant, le temps passe et les manifestations se succéderont encore et encore ....