Production et collecte de porcs :

La grève est terminée, un accord trouvé (actualisé à 18h)


Publié / Actualisé
Un accord avec la direction a été trouvé. La grève qui a débuté tôt ce mardi 15 décembre 2015 à l'abattoir de Saint-Pierre est terminée. Les salariés des trois entreprises concernés (la CCPR, la Sica viande Pays, la Sicabat) reprendront le travail mercredi. Aujourd'hui, "la collecte des porcs n'a pas été assurée et la production est fortement perturbée", indiquait ce matin le syndicat dans un communiqué.
Un accord avec la direction a été trouvé. La grève qui a débuté tôt ce mardi 15 décembre 2015 à l'abattoir de Saint-Pierre est terminée. Les salariés des trois entreprises concernés (la CCPR, la Sica viande Pays, la Sicabat) reprendront le travail mercredi. Aujourd'hui, "la collecte des porcs n'a pas été assurée et la production est fortement perturbée", indiquait ce matin le syndicat dans un communiqué.

"Un protocole d'accord a été signé avec la direction", indique Pascal Hoareau, secrétaire général de l'Union syndicale (UR 974). La grève est désormais terminée pour les salariés de la CCPR, de la Sica viande Pays et de la Sicabat. Ceux de la CCPR avaient choisi de reprendre le travail dès ce midi, assurant le transport des animaux à l'abattoir, alors qu'un accord était en train de se dessiner. Ce matin, une quarantaine de personnes attendaient devant l'entreprise où se tient, depuis 8h, une réunion de négociation.

"La direction semble avoir pris un peu la mesure du mouvement parce qu'elle a accepté cette réunion très tôt", estime Pascal Hoareau. Les salariés ont exprimé leur revendication salariale et demandent une révision de leur classification. Leurs conditions de travail (comme le respect des heures de sortie) sont également au coeur des négociations ainsi que le recrutement de personnes qui travaillent en interim dans les entreprises depuis près de trois ans.

"Le point principal sur lequel les salariés ont remporté une victoire est la revalorisation de salaire de 5% à 8% qui prendra la forme de paiement de la pause ou de primes panier", note Pascal Hoareau. Une prime de 200 euros sera également attribuée à tous les salariés pour leur travail le 19 décembre. Il précise que les autres points de tension (journée de solidarité, recrutement des intérimaires...) seront étudiés début janvier 2016.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Remy , Posté
tient bon largue pas camarades la lutte finis toujours par payer .