Affaire Roukia - Sept personnes condamnées :

Mayotte - Prison ferme contre le petit ami, un gendarme, un policier et des indics


Publié / Actualisé
Le tribunal correctionnel de Mayotte a rendu son jugement ce mercredi 20 janvier 2016 dans l'affaire Roukia, cette jeune fille morte d'une overdose et dont le corps a été abandonné sur la plage. Mathias Belmer, son petit ami, a été condamné à 5 ans de prison ferme. Un policier, un gendarme et des indics du groupement d'intervention régional ont été eux aussi condamnés à de la prison ferme. Le procès a eu lieu du lundi 23 novembre au jeudi soir 26 novembre 2015.
Le tribunal correctionnel de Mayotte a rendu son jugement ce mercredi 20 janvier 2016 dans l'affaire Roukia, cette jeune fille morte d'une overdose et dont le corps a été abandonné sur la plage. Mathias Belmer, son petit ami, a été condamné à 5 ans de prison ferme. Un policier, un gendarme et des indics du groupement d'intervention régional ont été eux aussi condamnés à de la prison ferme. Le procès a eu lieu du lundi 23 novembre au jeudi soir 26 novembre 2015.

Le procès a eu lieu du lundi 23 novembre au jeudi soir 26 novembre 2015.

Les condamnations

Mathias Blemer est condamné à 5 ans de prison pour homicide involontaire, transport non autorisé de stupéfiants, destruction de document ou objet concernant un crime ou un délit pour faire obstacle à la manifestation de la vérité. Il était absent de l'audience ce mercredi 20 janvier. Un mandat d'arrêt a été décerné à son encontre. Il avait consommé de la drogue avec Roukia, avait ensuite constaté son décès, avait transporté son corps sur la plage et l'avait partiellement enterré.

•  Jérémie Bouclet, policier, à l'époque membre du groupement d'intervention régional, est condamné à 2 ans de prison dont 1 an ferme et 2 ans de mise à l'épreuve pour transport non autorisé de stupéfiants, trafic et homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence. Il est relaxé du chef d’acquisition de produits stupéfiants. Le tribunal a ordonné une obligation de soin.

• Daniel Mohamed est condamné à 2 ans de prison dont 1 an ferme pour transport non autorisé de stupéfiants et homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence. C'est lui qui avait vendu les deux grammes de drogue à Mathias Belmer

• Daniel Papa, gendarme, à l'époque membre du groupement d'intervention régional, est condamné à un an de prison dont 6 mois ferme pour transport non autorisé de stupéfiants et homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence. Il a été en possession d'une enveloppe dans laquelle se trouvait la drogue. Il a toujours affirmé ne pas savoir ce qui se trouvait à l'intérieur du pli.

• Saïd Hamada M’zé, ancien indicateur du GIR (groupement d'intervention régional) est condamné à un an de prison dont six mois ferme pour transport non autorisé de stupéfiants, il est relaxé pour l'homicide involontaire

• Frédérique Blondel, patronne de Mathias Belmer au moment des faits, est reconnue coupable de recel du cadavre et destruction de document ou objet concernant un crime. Elle est condamnée à 4 mois de prison ferme. La condamnation couvre la période de détention provisoire qu’elle a déjà effectuée. Elle avait aidé son employé à transporter le corps de Roukia et à le dissimuler sur la plage

• Vincent Hoareau est condamné à 4 mois de prison avec sursis pour détention de stupéfiants.

Les faits

L'affaire Roukia, du nom de la jeune victime retrouvée morte d'une overdose en janvier 2011, est un dossier qui a secoué Mayotte puisque mettant en cause le groupement d'intervention régional et ses méthodes d'investigations. 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !