Contrats aidés, accompagnements aux entreprises... :

Dominique Sorain : "il faut pérenniser l'emploi" à La Réunion


Publié / Actualisé
Le service public à l'emploi (SPER) et le préfet de la Réunion ont fait le point sur l'emploi pour l'année 2015 à La Réunion. Selon Dominique Sorain, c'est grâce aux dispositifs d'aides aux entreprises et aux contrats aidés que La Réunion a pu enregistrer une croissance de 3,2%, nettement supérieure à la croissance nationale. Pour l'année 2015, le département enregistre également la création de 4600 emplois nets, soit 13 500 sur 5 ans selon les chiffres de la préfecture. "La Réunion créé de l'activité tandis qu'en métropole, on observe plutôt une suppression nette de l'emploi" souligne Dominique Sorain.
Le service public à l'emploi (SPER) et le préfet de la Réunion ont fait le point sur l'emploi pour l'année 2015 à La Réunion. Selon Dominique Sorain, c'est grâce aux dispositifs d'aides aux entreprises et aux contrats aidés que La Réunion a pu enregistrer une croissance de 3,2%, nettement supérieure à la croissance nationale. Pour l'année 2015, le département enregistre également la création de 4600 emplois nets, soit 13 500 sur 5 ans selon les chiffres de la préfecture. "La Réunion créé de l'activité tandis qu'en métropole, on observe plutôt une suppression nette de l'emploi" souligne Dominique Sorain.

Le service public à l'emploi (SPER), réunissant plusieurs acteurs du monde économique de La Réunion a fait le point sur l'année 2015 et prévoit la continuité des dispositifs mis en place pour 2016. Pour l'heure, 23 474 CAE-CUI et emplois d'avenir ont été signés.

En tout, au 31 décembre 2015, 44 021 personnes ont bénéficié d'un accompagnement vers l'emploi par les dispositifs tels que l'emploi d'avenir, la garantie jeune, l'initiative pour l'emploi, les CUI/CAE, les CAE DOM ( qui vont être remplacés par le contrat d'insertion emploi en 2016), et les contrats CIVIS. "Le but est de créer de l'emploi et d'en rapprocher ceux qui en sont éloignés" explique le préfet de La Réunion.

Ces dispositifs ont pour but de ramener de l'emploi "classique" dans le secteur marchand, favorisé de par les contrats aidés. En 2015 à La Réunion, l'Etat a consacré 286 millions d'euros au financement de ces mesures d'insertion et d'accompagnement, contre 237 millions pour l'année 2014. A savoir que la totalité de l'enveloppe pour ces aides de retour à l'emploi a été consommée. "Avec un taux de chômage tel que celui que nous avons à La Réunion, il faut réunir toutes les solutions pour créer et pérenniser l'emploi" termine le préfet.  
 

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Mécoué, Posté
Désolé de ne pas croire au sérieux de vos dires, mais hélas votre métier c’est aussi vendre avec conviction, la soupe proposée par nos gouvernants. Une croissance basée pour l’essentiel sur des emplois aidés ne peut pas pérenniser des emplois.
Notre réalité nationale, sans le truchement : des emplois aidés, des formations garderies, des chômeurs et autres demandeurs d’emplois, serait de 10 millions de chômeurs au moins.
Depuis qu’on a tourné le dos à la construction Européenne voulue par De Gaulle, tout est devenu foireux. S’ajoute à cela la destruction, par l’automatisation outrancière de la production, des pans entiers de véritable métier qui rendait l’homme indispensable à l’homme, parachève l’œuvre de sape de démolition par la mise sous tutelle des peuples, vocation première des licenciements due à la modernisation et à la surproduction. La pire des ignominies a été « d’institutionnaliser » la concurrence déloyale entre les Etats, donc par le truchement des spéculations, les grands apatrides de ce monde, jouent au yoyo avec les différentes populations, ce qui fait que l’exploité et aussi exploiteur et devient ainsi prisonnier du système… La conjoncture évoquée par les spécialistes a bon dos… Une aparté pour dire aussi que le « marché » rend les gens fous ou inconscient, à tel point qu’ils oublient que ce département est isolé et qu’en cas de blocus comme en 39/45, que restera-t-il, si le « moins disant » à la mode, aura entre temps fait disparaître le peu de production agricole et autres locale ? Drame et inconscience autant local que National !
, Posté
CAE-CUI dispositif qui est en train de tuer les trentenaires et plus. Quand on sait que les RH en ont marre de l'attitude de certains jeunes.