Tribune de la présidente de l'association canine de Sainte-Anne :

"L'arche de Noé doit pouvoir poursuivre sa route malgré le manque d'aide publique"


Publié / Actualisé
La présidente de l'Arche de Noé continue d'appeler à l'aide pour permettre au centre de survivre. Par un courrier, Astrid Puissant demande à celles et ceux qui sont sensibles à la cause animale de s'inscrire comme donateur auprès de l'association, dans le but de réunir 200 donateurs pour permettre le financement du fonctionnement, s'élevant à 10 000 euros par mois. Nous publions sa lettre ci-après.
La présidente de l'Arche de Noé continue d'appeler à l'aide pour permettre au centre de survivre. Par un courrier, Astrid Puissant demande à celles et ceux qui sont sensibles à la cause animale de s'inscrire comme donateur auprès de l'association, dans le but de réunir 200 donateurs pour permettre le financement du fonctionnement, s'élevant à 10 000 euros par mois. Nous publions sa lettre ci-après.

Sans refuges, la vie des chiens et chats abandonnés ou capturés s’achève 9 fois sur 10 par l’euthanasie dans l’une des cinq fourrières intercommunales de l’Ile. Sans votre soutien, qui assure l’essentiel de nos ressources et garantit notre liberté d’agir, l'Arche de Noé n’existerait plus.

Sur une île où persistent encore trop souvent une condition animale d’un autre âge, aider et développer les refuges, multiplier les campagnes de stérilisation et responsabiliser les maîtres constituent, avec l’évolution nécessaire des mentalités, les seules réponses adaptées et dignes au problème de l’errance canine à la Réunion.

Et chaque année, la tâche à accomplir dans ce but est un véritable défi. Un défi que nous tenterons cette année encore de relever grâce à vous. Après 20 ans d’existence, notre site historique de Sainte-Anne fermera progressivement ses portes avant d’offrir cette année, au rythme de l’avancement des travaux à Bonne Espérance (Sainte-Rose), un nouveau toit à ses pensionnaires chiens et chats.

Et pour ne pas sombrer malgré les écueils, pour poursuivre son action en faveur des animaux sans maître, pour pallier l’absence de structure refuge intercommunale ‍le long de la côte Est, pour offrir une alternative à l’euthanasie de masse pratiquée à grand renfort de deniers publics, l’Arche de Noé doit pouvoir poursuivre sa route malgré le manque cruel d’une aide publique réservée essentiellement aux cinq fourrières intercommunales.

Vous pouvez, grâce à votre adhésion, grâce à votre don, l’aider à maintenir jour après jour son cap, afin d’emmener ses animaux à bon port et leur offrir un havre de paix en attendant leur adoption (votre don vous permettra de bénéficier d’un crédit d’impôt dans le cadre des dons effectués à une oeuvre d’intérêt général). Vous trouverez en pièces jointes notre bulletin de soutien 2016 et d'autres informations utiles pour la défense de la cause animale à la Réunion.

D’avance, merci pour eux ! 

La Présidente, Astrid Puissant

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !