Le Port - Rassemblement devant les grilles de l'enceinte portuaire :

Les dockers ne veulent pas "de personnels non autorisés" sur les quais


Publié / Actualisé
Les dockers se sont rassemblés devant les enceintes du Grand port maritime au POrt tôt ce jeudi matin 24 mars 2016. Il s'agissait de protester contre "l'intrusion sur les quais de deux personnes n'appartenant pas au personnel autorisé" explique Danio Ricqueborg, Secrétaire général de la CGTR ports et docks. Les personnes mises en cause sont des agents de sécurité mandatés par la société d'acconiers CMR-CGM pour surveiller un conteneur de "haute valeur". Les dockers ont repris le travail à l'issue de l'assemblée générale
Les dockers se sont rassemblés devant les enceintes du Grand port maritime au POrt tôt ce jeudi matin 24 mars 2016. Il s'agissait de protester contre "l'intrusion sur les quais de deux personnes n'appartenant pas au personnel autorisé" explique Danio Ricqueborg, Secrétaire général de la CGTR ports et docks. Les personnes mises en cause sont des agents de sécurité mandatés par la société d'acconiers CMR-CGM pour surveiller un conteneur de "haute valeur". Les dockers ont repris le travail à l'issue de l'assemblée générale

"Partout dans l'enceinte portuaire il y a des caméras de surveillance, la sécurité est assurée par des agent de qualité, donc il n'y a aucune raison de faire entrer sur les quais des personnes  n'appartenant pas au personnel habituel autorisé" tempête Danio Riquebourg.

Les faits dénoncés par les dockers se sont produits en fin de journée ce mercredi. Deux agents de sécurité se présentent  à l'entrée du Grand port maritime. Ils sont en possession du badge autorisant l'accès au site portuaire et les services de surveillance les laissent donc entrer.

"Ces badges ont été délivrés par la direction du Grand port maritime, pourquoi, dans quel but, puisque la surveillance est toujours correctement assurée ?" questionne le secrétaire général de la CGTR Ports et Docks.

Son syndicat est averti  de l'arrivée des deux agents de sécurité et très vite le mécontentement s'installe. Dès 19 heures, plus aucune marchandise, ni aucun camions n'entre ni ne sort du port. Le départ des deux vigiles est exigé. Ils finiront par partir à 22 heures et les accès du port seront rouverts.

"Monsieur Jean-Eric Laurent, directeur du Grand port maritime, est venu à la rencontre des dockers. Ils nous a expliqué que les deux agents ont été mandatés par la CMR_CFM pour surveiller un conteneur de haute valeur en transbordement chez nous" explique Danio Riquebourg. "C'est du n'importe quoi, tous les conteneurs sont de valeur et nous avons l'habitude de les surveiller sans problème" commente le dirigeant syndical. Il voit dans l'épisode de ce mercredi, "une tentative de privatiser la partie surveillance du port". Et il affirme "nous n'allons pas laisser faire"

Ce jeudi matin, les dockers réunis en assemblée générale ont réaffirmé leur opposition à "l'intrusion" de personnes non autorisées habituellement. Danio Riquebourg en a profité pour appeler "les camarades à participer à la grève du 31 mars prochain contre la réforme du code du travail".

Les enceintes du port ont été dégagées vers 8 heures 30 et le travail a immédiatement repris.

www.ipreunion.com 
 

   

2 Commentaire(s)

Docker, Posté
Rene on se fait pas remarqué,, on fait juste respecté nos droits,, alors des petits rigolos dans votre genre qui se cache derrière un écran pour nous dénigrer ben on vous emmerde.
rene, Posté
i rode toujours in maniere pou fé romarque a zot !!!!! pauvre CGTR