Commission des thons de l'océan Indien :

Les pêcheurs artisanaux exemptés de la réduction de captures de thons


Publié / Actualisé
Les membres de la Commission des thons de l'océan Indien (CTOI) se sont réunis du 23 au 27 mai dernier lors de la 20ème session de l'organisation intergouvernementale, chargée de la gestion des thons dans l'océan Indien. Les membres ont échangé sur les mesures à mettre en oeuvre "afin de répondre à la recommandation du comité scientifique sur l'état dégradé des stocks de thon albacore" précise un communiqué de la CTOI.
Les membres de la Commission des thons de l'océan Indien (CTOI) se sont réunis du 23 au 27 mai dernier lors de la 20ème session de l'organisation intergouvernementale, chargée de la gestion des thons dans l'océan Indien. Les membres ont échangé sur les mesures à mettre en oeuvre "afin de répondre à la recommandation du comité scientifique sur l'état dégradé des stocks de thon albacore" précise un communiqué de la CTOI.

" Ces scientifiques préconisaient des quotas de pêche visant à réduire de 20 % la pression sur l’albacore, espèce pêchée par la flottille côtière artisanale de La Réunion. Après de longues discussions entre les États membres, la CTOI a finalement adopté une réduction de la pression de pêche de 15% pour les thoniers-senneurs ainsi qu’une réduction du nombre de dispositifs de concentration de poissons (DCP) qui passera de 550 à 425 par navire" précise le communiqué de la CTOI.

"Les flottilles de palangriers et de barques de La Réunion ne sont pas concernées par les mesures de réduction car en deçà du seuil retenu (5 000 tonnes de captures)" termine la commission.

   

1 Commentaire(s)

Jean-pierre espéret, Posté
Quelle blague! Cette réduction riquiqui du nombre de dispositifs de concentration de poissons n'empêchera pas la disparition des thons! Si vous voulez vraiment préserver cette espèce, arrêtez d'en manger!