Elle a été vue près de 5 millions de fois sur Facebook en quelques jours :

Vidéo - La pomme toxique qui devient virale


Publié / Actualisé
Le site "Manger Vivant" a partagé ce dimanche 5 juin 2016 une vidéo dans laquelle un internaute "nettoie" une pomme qui aurait été achetée en supermarché. Au fur et à mesure que de l'eau chaude est versée sur le fruit, une file pellicule apparaît. Selon Manger Vivant, c'est une "cire toxique", qui permettrait de rendre les pommes plus brillantes. Pour "Les Décodeurs" du Monde, l'explication serait un peu plus complexe. Mais la portée virale d'une telle vidéo montre à quel point les consommateurs s'interrogent sur la qualité des produits qu'ils achètent.
Le site "Manger Vivant" a partagé ce dimanche 5 juin 2016 une vidéo dans laquelle un internaute "nettoie" une pomme qui aurait été achetée en supermarché. Au fur et à mesure que de l'eau chaude est versée sur le fruit, une file pellicule apparaît. Selon Manger Vivant, c'est une "cire toxique", qui permettrait de rendre les pommes plus brillantes. Pour "Les Décodeurs" du Monde, l'explication serait un peu plus complexe. Mais la portée virale d'une telle vidéo montre à quel point les consommateurs s'interrogent sur la qualité des produits qu'ils achètent.

Dans le post mettant en avant la vidéo de la pomme, le site Manger Vivant prétend ainsi qu'une "pomme qui n’est pas issue de l’Agriculture Biologique subit en moyenne 36 traitements chimiques et même jusqu'à 43 traitements dans certaines régions !", d'après une étude I.N.R.A Ecophyto R&D janvier 2009.)

Ce jeudi 9 juin 2016, "Les Décodeurs" du Monde ont consacré un article détaillant les "approximations" de ce post Facebook. Le site précise notamment qu'il est impossible de s'assurer que cette vidéo ait été faite avec une pomme achetée dans un supermarché français, et même que la pellicule que l'on voit apparaître peut être "naturelle".

Alors, toutes les pommes cultivées en agriculture conventionnelles sont-elles gorgées de pesticides ? Selon l'ONG américaine Environmental Working Group, qui a publié ses chiffres pour l'année 2015, les pommes comptent parmi les 12 fruits et légumes les plus contaminés, avec les nectarines, pêches, les fraises, le raisin, le céleri, les épinards, les poivrons, les concombres, les tomates cerises, les petits pois importés et enfin les pommes de terre.


GIFSoup

A l'inverse la mangue ou encore la patate douce feraient partie des fruits et légumes les moins contaminés.  Une autre étude de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) réalisée en 2010 estimait qu'aucune pomme testée ne dépassait la teneur en pesticides autorisée.

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Obiwan Kénobi, Posté
    Selon un document français très instructif dans ce domaine et qui s'appelle "solutions locales pour désordre globale" sur la révolution verte (visible sur Youtube), il faut savoir qu'à + d'une centaine de variétés de pommes qui existaient en métropole, seule une petite dizaine (et encore) n'a été sélectionnée uniquement parce qu'elles ont le "potentiel" d'absorber énormément de produits chimiques. Cela dans l'intérêt d'engraisser ces usines, et d'intoxiquer en masse les consommateurs...