Tribune libre du Syndicat des professionnels de l'énergie solaire à La Réunion (SORUN) :

Développement du photovoltaïque à La Réunion : les résultats du dernier appel d'offres très en dessous des objectifs régionaux


Publié / Actualisé
Les résultats du dernier appel d'offres de la Commission de Régulation de l'Energie pour les Zones Non-Interconnectées (DOM, Guyane et Corse), très attendu par les professionnels de la filière, sont décevants pour notre territoire : à peine 9 MWc pour La Réunion, alors que la Programmation Pluriannuelle de l'Energie prévoit 40 MWc supplémentaires d'ici 2018.
Les résultats du dernier appel d'offres de la Commission de Régulation de l'Energie pour les Zones Non-Interconnectées (DOM, Guyane et Corse), très attendu par les professionnels de la filière, sont décevants pour notre territoire : à peine 9 MWc pour La Réunion, alors que la Programmation Pluriannuelle de l'Energie prévoit 40 MWc supplémentaires d'ici 2018.

Le développement du photovoltaïque est stratégique pour notre Région et ces derniers chiffres montrent l’incohérence entre les politiques publiques et leur mise en œuvre au travers de l’organisation des appels d’offres à l’échelle des ZNI, avec des modalités qui ne correspondent pas aux enjeux régionaux. Ces décisions sont d’autant plus surprenantes que l’électricité photovoltaïque non-intermittente (avec stockage) est compétitive par rapport au coût moyen de production de l’électricité à La Réunion.

Les professionnels du syndicat SORUN proposent :

- Un doublement voire un triplement de volume alloué, tant que le tarif proposé pour cette énergie propre est compétitif par rapport au coût moyen de production à La Réunion ;

- Un renforcement du soutien au développement de l’autoconsommation photovoltaïque pour des centrales > 9 kWc, à l’instar du dispositif régional d’aide pour les particuliers-auto producteurs (chèque photovoltaïque de la Région).

Ces propositions doivent permettre l’émergence de projets structurants pour les entreprises du territoire et porteurs d’emplois locaux durables, plutôt que de continuer à subventionner des productions d’électricité fortement carbonée, à base de combustibles majoritairement importés.

Créé fin octobre 2012 par 10 acteurs majeurs du secteur de la production d’eau chaude solaire et d’électricité photovoltaïque, le syndicat SORUN compte à ce jour 21 adhérents (entreprises de construction, d’exploitation et bureaux d’étude). Il représente 300 emplois directs et 300 emplois indirects.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !