Communauté d'agglomération du Sud de La Réunion :

L'eau va coûter moins cher


Publié / Actualisé
A partir du 1er juillet 2016, les prix de l'eau sur le territoire Sud de La Réunion vont connaître une baisse. A la suite du conseil communautaire de la CASUD ( Communauté d'agglomération du Sud de La Réunion), les nouveaux prix ont été validés pour les communes du Tampon, de Saint-Joseph et de Saint-Philippe, additionnant une réduction de facture de 25%. Par ailleurs, selon une enquête de TNS - Sofres, les Français sont plutôt satisfaits du services des eaux, et trouvent que les tarifs sont abordables. (Photo d'illustration)
A partir du 1er juillet 2016, les prix de l'eau sur le territoire Sud de La Réunion vont connaître une baisse. A la suite du conseil communautaire de la CASUD ( Communauté d'agglomération du Sud de La Réunion), les nouveaux prix ont été validés pour les communes du Tampon, de Saint-Joseph et de Saint-Philippe, additionnant une réduction de facture de 25%. Par ailleurs, selon une enquête de TNS - Sofres, les Français sont plutôt satisfaits du services des eaux, et trouvent que les tarifs sont abordables. (Photo d'illustration)

88 % des usagers vont connaître cette baisse des prix de l'eau à partir du 1er juillet 2016. Sur les communes du Sud, une baisse de 25% sera appliquée pour les usagers : pour exemple, sur la base d'une consommation moyenne de 100 mètres cube d'eau par semestre, l'usager payera 114,61 euros contre 151,87 euros à ce jour. Pour les ménages les plus économes, une baisse de 37% sera appliquée pour une consommation de 50 mètres cubes d'eau par semestre, soit 41,99 euros contre 67,25 euros sur la facture actuelle.

Dans le même temps, la CASUD va renforcer ses investissements pour l'amélioration du réseau d'assainissement public et de ce fait, la préservation de l'environnement. "Aujourd’hui, le développement urbain et la croissance démographique augmentent la densité de population, ce qui pressurise les 90 km de conduites d’eau usée existantes" écrit la CASUD.  "Ce réseau est peu développé, seulement 9 000 foyers sont raccordés à l’assainissement public, soit environ 15 % des 60 000 usagers. D’importants investissements sur les infrastructures devront être réalisés afin d’assurer l’objectif de protection de la santé et de la salubrité publique" ajoute l'intercommunalité.

Dans ce cadre, 81 millions d'euros vont être investis d'ici 2020 pour développer le réseau. 74 millions seront consacrés à l’alimentation en eau potable, avec, 49 millions pour l'unité de potabilisation, 6 millions d'euros pour les réservoirs de stockage, 10 millions pour la nouvelle ressource et 9 millions pour la modernisation du réseau. Enfin, 7 millions d'euros seront réservés à l'extension du réseau d'assainissement public, un outil indéniable pour la protection de l'environnement.

Aujourd’hui, la CASUD répond à la demande en eau de 124 000 habitants soit 18 millions de m3 chaque année à travers un réseau de 1 099 km de long, 65 réservoirs, des captages de sources, des puits, des forages et des stations de traitement de l’eau. La dernière grande réalisation de la CASUD est la livraison de la station d’épuration de Saint-Joseph qui représente un investissement de 14 millions d'euros.

Dans le même temps, selon une enquête TNS -SOFRES interrogeant les Français sur l'eau du robinet, 87% sont satisfaits du service de l'eau. "La facture d’eau quant à elle est considérée comme "plutôt facile à comprendre par une nette majorité des usagers qui la reçoivent".  La plupart d’entre-eux estime, cette année, qu’elle "précise bien le détail des postes facturé". 38% des Français trouve que l'eau est plutôt bon marché, tandis que 84% pensent qu'elle va augmenter dans les prochaines années selon les données de l'enquête.

Concernant la qualité de l'eau près de la moitié (49%) des 81% de Français qui ont confiance invoquent les contrôles et plus d’un quart (26%) d’entre eux la jugent de bonne qualité.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

CITOYEN, Posté
LA FACTURE VAS PEUT ÊTRE BAISSER MAIS ON VAS NOUS LA FAIRE PAYER SUR LES TAXES LOCALES TOUS CES ÉLUS QUI SONT MAITRES DANS L ART DE NOUS FAIRE AVALER DES COULEUVRES LEURS INDEMNITÉS NE BAISSERONT PAS MALGRÉ LEURS PIÈTRES RÉSULTATS ET LES PAUVRES COUILLONS CONTINUERONT A LES E LIRES .