Les élèves qui passent le bac acheminés "par voie aérienne" :

Saint-Joseph : La circulation se fait actuellement sur une voie, par intermittence après un éboulis sur la RN2


Publié / Actualisé
Sur la RN2 à Saint Joseph, suite à l'éboulis qui s'est produit cette nuit dans les rampes de Basse Vallée, le passage des véhicules est désormais possible sur une voie par intermittence. Suite à l'inspection de la falaise, qui a commencé après le lever du soleil, des travaux de purge sont programmés ce matin. Ils nécessiteront des coupures de la circulation de 45 minutes environ. (photo illustration)
Sur la RN2 à Saint Joseph, suite à l'éboulis qui s'est produit cette nuit dans les rampes de Basse Vallée, le passage des véhicules est désormais possible sur une voie par intermittence. Suite à l'inspection de la falaise, qui a commencé après le lever du soleil, des travaux de purge sont programmés ce matin. Ils nécessiteront des coupures de la circulation de 45 minutes environ. (photo illustration)

Pour permettre aux lycéens Saint-Philippois qui passent le bac de se rendre sur leur lieu d'examen, la municipalité a mis en place un transport aérien au départ du site du Cap Méchant, a précisé le maire de la commune de Saint-Philippe, Olivier Rivière, en direct ce matin sur RTL Réunion. "Les services de la CASUD feront procéder au ramassage des élèves normalement pour les acheminer vers le Cap Méchant, où il est prévu un transport aérien", indique ainsi la Ville.

"Un pan de falaise entier est tombé cette nuit sur la chaussée de la RN2 qui nous relie à la ville de Saint-Joseph", détaille Olivier Rivière. Au départ, cet éboulis a rendu la circulation impossible avant une réouverture partielle aux alentours de 7h40.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !