Poser d'hélicoptères dans le cirque Mafatais :

Hélistation de Mafate : l'autorité environnementale recommande la prudence


Publié / Actualisé
L'autorité environnementale (Ae), une instance du Conseil général de l'environnement et du développement durable, n'est ni pour ni contre la construction d'une hélistation à Mafate, mais recommande la prudence en matière de protection des "corridors écologiques, le dérangement des oiseaux, les risques pour les sols et la protection des ressources en eau". C'est ce qui ressort de la décision que l'Ae a rendu ce vendredi 24 juin 2016 après examen d'un dossier déposer par Mafate Hélicoptère. Nous publions ci-après le communiqué de l'autorité environnementale (Photo archives)
L'autorité environnementale (Ae), une instance du Conseil général de l'environnement et du développement durable, n'est ni pour ni contre la construction d'une hélistation à Mafate, mais recommande la prudence en matière de protection des "corridors écologiques, le dérangement des oiseaux, les risques pour les sols et la protection des ressources en eau". C'est ce qui ressort de la décision que l'Ae a rendu ce vendredi 24 juin 2016 après examen d'un dossier déposer par Mafate Hélicoptère. Nous publions ci-après le communiqué de l'autorité environnementale (Photo archives)

"Mafate Hélicoptères, maître d'ouvrage, présente une demande de création administrative (sans travaux) d’une hélistation relevant d'une autorisation ministérielle à La Réunion, sur l’îlet de La Nouvelle au sein du cirque de Mafate – site remarquable situé dans le cœur du parc national de La Réunion et classé au patrimoine mondial par l’Unesco, accessible uniquement aux marcheurs ou aux passagers d'hélicoptères. du 10 avril 2013.

Ce dossier comporte une étude d’impact réalisée avant les conclusions d’un audit sur la mise en conformité de cette hélistation, audit qui conclut à la nécessité de travaux de terrassement au sein de ce site fragile, sujet aux mouvements de terrain et difficile d’accès (évacuation des déblais). L’étude d’impact doit donc être complétée par la description et l’évaluation des impacts de ces travaux.

L’Ae souligne l’importance d’évaluer ou d’améliorer l’évaluation des impacts sur les corridors écologiques, le dérangement des oiseaux, les risques pour les sols et la protection des ressources en eau. Elle considère que les variantes doivent être analysées afin notamment de mieux justifier la prise en compte de l’environnement dans les choix opérés. Enfin, l’Ae recommande de prévoir des mesures d’évitement et de réduction des impacts, une fois que ceux-ci auront été précisés et quantifiés.

Ce dossier a par ailleurs conduit l'Ae à s'interroger plus généralement sur les pratiques actuelles en termes de dépose et de reprise de touristes par hélicoptères au sein du cirque de Mafate. Elle recommande donc aux pouvoirs publics de veiller à la bonne application des interdictions en vigueur. Elle recommande également en conséquence de prendre pleinement en compte l'avis des différentes instances de gouvernance et d'expertise du parc national de La Réunion, notamment de son conseil scientifique".

   

1 Commentaire(s)

Bibik, Posté
Ben moin mi pense que si néna azfér koma lao, missa déserte mafate pou aller grand bassin.. bien plus calme