Aéroport Roland Garros :

Un Algérien et un ressortissant du Moyen Orient fichés S refusés à bord d'un avion au départ de La Réunion


Publié / Actualisé
Un commandant de bord de Corsair a refusé d'embarquer dans son avion au départ de La Réunion des passagers de nationalité algérienne fichés S, indique linfo.re ce dimanche 18 juillet 2016. Selon les informations recueillies par Imaz Press Réunion, deux passagers, dont l'un de nationalité algérienne, ont été refusés à bord de l'appareil. Les deux personnes ne sont connaissaient pas et elles sont effectivement fichées S, c'est-à-dire recensées par les services de renseignements comme pouvant présenter une menace pour la sureté de l'État.
Un commandant de bord de Corsair a refusé d'embarquer dans son avion au départ de La Réunion des passagers de nationalité algérienne fichés S, indique linfo.re ce dimanche 18 juillet 2016. Selon les informations recueillies par Imaz Press Réunion, deux passagers, dont l'un de nationalité algérienne, ont été refusés à bord de l'appareil. Les deux personnes ne sont connaissaient pas et elles sont effectivement fichées S, c'est-à-dire recensées par les services de renseignements comme pouvant présenter une menace pour la sureté de l'État.

C'est une pure coïncidence si les passagers, deux hommes comme le confirme la compagnie aérienne, ont décidé de prendre le même vol de Corsair début juin. Les enquêteurs ont en effet établi qu'ils ne se connaissent pas  qu'il n'existe aucun lien entre eux. Le ressortissant algérien, habitant dans l'ouest, devait se rendre dans son pays pour raison familiale et le second, originaire du Moyen Orient, voulait aller en Métropole.

Selon les informations recueillies par Imaz Press Réunion les deux hommes ont été identifiés comme étant fichés S lors de leur passage aux formalités de police aux frontières à l'aéroport Roland Garros. Leur niveau de signalement dans le fichier S (pour "sureté de l'Etat") qui compte 15 degrés de dangerosité, n'impliquant pas une interdiction de voyager, de sortie du territoire et autorisant encore moins une interpellation, les deux hommes ont pu entrer en salle d'embarquement.

C'est à ce moment là que l'information sur leur fichage a été portée à la connaissance du commandant de bord. Légalement autorisé à prendre toutes les mesures qu'il juge utile pour que son vol se déroule dans de bonnes conditions, le commandant a décidé de leur interdire l'accès à l'avion.

Les bagages des deux hommes ont ensuite été débarqués entraînant près de deux heures de retard au décollage.

La décision du commandant de bord a provoqué la colère des deux passagers et en particulier de celui originaire du Moyen Orient. Il a menacé de porter plainte en soulignant que rien ne l'empêche de voyager, ce qui est légalement le cas.

A noter qu'actuellement, La Réunion compte un peu moins d'une centaine d'individus fichés S.

www.ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

GERARD97460, Posté
Je l'approuve totalement ce commandant de bord, et si ces énergumènes se réveillaient et faisaient du mal dans son avion, c'est bien lui qui en est responsable et je me demande aussi comment cela se fait-il que de tels individus fichés "S" aillent se promener aussi loin et surtout en dehors du territoire nationale sans surveillance aucune, c'est vraiment du grand n'importe quoi, après on se demande si quelque chose s'était passée à la Réunion avec de tels personnages fichés, je trouve vraiment que cela est du grand laisser aller de la part de nos policiers nationaux.. Pourtant il a déjà eu un antécédent avec un algérien qui voulait faire sauter un hôtel à la Réunion et pourtant lui aussi était fiché "S". Du grand n'importe quoi surtout en ce moment avec le plan vigilance qui est en place par l'état.
Question relative à la sûreté des Etats membres de l'Union et à ses RUP (GS), Posté
Combien y a t-il dans l'Union européenne, de présumés innocents fichés satanistes, infiltrés dans les services régaliens d'un Etat, et circulant donc librement dans toute l'Union dont ses 9 régions ultra-périphériques de l'UE ?
Jacky974, Posté
Halte à l Hyppocrisie .
Ils sont fichés comme representant un danger à fort potentiel, et ils se promenent en avion .Bravo à ce CDB ,
Bien sûr ils peuvent voyager, mais menottés, attachés à leur siège, un policier armé à leur côté.
Ma position est certes extrémiste, mais s'ils n'ont rien à se reprocher, qu'ils portent plainte contre l'Etat pour les avoir qualifiés ainsi, montrés du doigt ainsi, les esposer à des situations ainsi, leur creer le desagrement ainsi démontré ::: On joue avec le feu, et on s'etonne ensuite devant qui, un camion fou, qui ... (auto censuré) ..IL y a tant de moyens de mettre en danger avec seulement ce qu(il y a à bord .!! On s'etonne ensuite !!!
Aterla, Posté
Est-ce bien que je trouve ça bien?
Le point de saturation contre les fanatiques religieux est là.
Dododo, Posté
Le commandant de bord à raison il ne faut plus prendre de risque avec ce genre de personnages!!!!!