Tribune libre de Valérie Auber et Patrick Jardinot, conseillers municipaux d'opposition de Droite de la Ville du Port :

Pont de la Rivière des Galets : avis défavorable à Monsieur le Maire du Port


Publié / Actualisé
Lors du conseil municipal du 2 août dernier, Monsieur le Maire du Port et sa majorité municipale ont émis un avis défavorable relatif à l'enquête publique concernant la réalisation du nouveau pont de la Rivière des Galets. Face à une présentation sélective des arguments négatifs émis par Monsieur le Maire, nous ne pouvons que déplorer cet avis défavorable.
Lors du conseil municipal du 2 août dernier, Monsieur le Maire du Port et sa majorité municipale ont émis un avis défavorable relatif à l'enquête publique concernant la réalisation du nouveau pont de la Rivière des Galets. Face à une présentation sélective des arguments négatifs émis par Monsieur le Maire, nous ne pouvons que déplorer cet avis défavorable.

Il nous semble opportun de rappeler aux Portoises et Portois que le pont métallique de la Rivière des Galets (sens Saint-Paul/Saint-Denis) a été achevé en 1939, et le second réalisé en béton précontraint a été livré en 1975. La fragilisation de ces ouvrages a conduit la Région Région à appliquer le principe de précaution : la circulation est interdite aux poids-lourds sur l’ouvrage métallique, et sur le second, limitée aux engins n’excédant pas 19 tonnes. La nécessité de la construction du nouveau pont de la Rivière des Galets n’est plus à démontrer. En effet, plusieurs dizaines de milliers d’automobilistes empruntent chaque jour cet axe routier. Un axe également vital pour l’ensemble de l’économie de l’île.

Il nous semble important de souligner à Monsieur le Maire, qu’en tant que personne publique responsable, l’intérêt général doit primer sur les clivages politiques ou encore de la politique politicienne. À ce titre, nous nous permettons de lui rappeler que faire de la politique, c’est être au service de la population, et non servir les intérêts de son parti et de sa cheffe de file.

En tant qu’élus responsables de l’opposition de Droite de la Ville du Port, notre souci est de contribuer à faire avancer ce projet le plus objectivement possible. Nul doute que les futures équipes d’ingénieurs, de maîtrise d’œuvre, de cabinets d’études spécialisées veilleront au respect des différentes dispositions réglementaires, notamment en terme d’hygiène, de sécurité et de contraintes environnementales. Sans aucune polémique, l’expérience nous a montré que dans un passé pas si lointain, un arrêté irresponsable pris par la Mairie, stoppant le chantier du Port-Est, a mis au chômage des pères de famille, pour être finalement annulé par le Préfet de La Réunion.

Par ailleurs, il est indubitablement vrai que la Région Réunion, maître d’ouvrage de cette opération, possède les compétences requises pour que ce type de projet soit mené à bien dans le respect des normes. A titre d’exemple : le dernier pont de la Rivière Saint-Etienne, le pont du radier de Sainte-Suzanne, inaugurée le 3 août dernier, et bien sûr, les travaux en cours de la Nouvelle Route du Littoral et ses installations afférentes.

Enfin, nous invitons Monsieur le Maire du Port à méditer sur cette citation d’Antoine de Saint-Exupéry : "Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible".

Valérie Auber et Patrick Jardinot, conseillers municipaux d’opposition de Droite de la Ville du Port

   

6 Commentaire(s)

Gérard Jeanneau, Posté
Valérie, la fée maléfique de Didi dix%, veut cette NRL en pleine mer avec des pylônes gigantesques; elle veut des carrières qui vont transformer La Réunion en une île-gruyère, à prix d'or. Et plus tard, on aura de la peine à trouver des carrières pour les ouvrages rigoureusement indispensables, collèges, lycées, HLM, etc. à construire ou à rénover. Gouverner, c'est prévoir l'avenir, le rendre possible. Il est temps de bifurquer et de continuer la NRL par un tunnel par La Montagne, sans ouvrir de carrières. Pensons à l'avenir. Ne saccageons pas. Rien ne presse pour cette nouvelle route : les filets tendus sur la falaise remplissent bien leur rôle. Pas de précipitation.

Que le maire du Port n'écoute pas cette fée (supprimé pour prise à partie - webmaster ipreunion.com) de Didi 10 !

http://www.courriers-reunion.fr/Accueil.html
CHABAN, Posté
Cette dame a un pouvoir comique indéniable !

La citation est manifique, à écrire en gros sur la façade de la Région ou la version kréol fait nawarre apres!



Auber! aurage!audésespoir!
Jerome le rouge, Posté
"Saisissez-vous du présent, vous dépendrez moins de l'avenir".
Citation de Sénèque ; Lettres à Lucilius - Vers 64 ap. J.-C.
2000 ans d'histoire est notre mentalité est toujours la même "faire au lieu de prévoir", il faut agir et non brailler"
Jerome le rouge, Posté
"La ville du Port a émis des réserves, tout d’abord concernant la ressource en eau potable. La commune s’inquiète de l'impact de ces injections de béton sur la nappe phréatique, sur la circulation de l'eau et sur la contamination de la ressource en eau. La proximité du chantier avec le forage en eau de la commune pose problème.

Le chantier s’alimentera directement au sein des ressources en eau du Port et la commune craint qu’il y ait un impact sur l’alimentation en eau des habitants.

Autre ombre au tableau : les nuisances occasionnées par le chantier sur les riverains (village de la Rivière des Galets, Petite Pointe) et l’organisation de l’accès à la zone de chantier.

La commune demande également d'instaurer un comité de suivi environnemental et s'interroge sur la provenance des 83 000 m3 de remblais nécessaires.

À l’issue du conseil municipal, La commune du Port a donc émis un avis défavorable au projet de réalisation du nouvel ouvrage d'art de franchissement de la rivière des Galets, tel que présenté dans le dossier d'enquête publique, même si elle s’accorde à dire qu’un ouvrage est nécessaire dans l’absolu. " donc Madame AUBER ne faite pas de politique politicienne de droite, commencez par respecter la population du PORT, le pont se fera mais pas a tout prix. Madame AUBER, il faut lire le délibérer du conseil municipal mais pas l'interpréter afin de vomir sur le maire.
Mike, Posté
En se retournant un peu plus loin, c'est un tout autre projet bien plus structurant qui a été jeté: Le Tram-train, qui lui aurait déjà été en parti exploitable. Du coup on n'aurait peut être pas eu ces questions environnementales et de déplacements AUJOURD'HUI. Gouverner c'est prévoir !!!
René, Posté
doit primer sur les clivages politiques ? vous avez raisons mais la ou je n'arrive pas a comprendre vous mettez en avant que vous etes de droite!!!!!!! contradictoire non ?