Route des Tamarins - Il était convoqué pour des faits similaires :

En excès de vitesse et en état d'ivresse, l'automobiliste se rendait au Tribunal


Publié / Actualisé
C'est une arrestation plutôt cocasse qui a eu lieu sur la route des Tamarins ce mardi 23 août 2016. Un automobiliste s'est fait contrôler au niveau de Saint-Leu en excès de vitesse et en état d'ivresse. Il se rendait au tribunal correctionnel de Saint-Pierre pour répondre de faits similaires.
C'est une arrestation plutôt cocasse qui a eu lieu sur la route des Tamarins ce mardi 23 août 2016. Un automobiliste s'est fait contrôler au niveau de Saint-Leu en excès de vitesse et en état d'ivresse. Il se rendait au tribunal correctionnel de Saint-Pierre pour répondre de faits similaires.

Vers 10 heures, le véhicule en excès de vitesse a été intercepté par les motocyclistes de la brigade motorisée de La Rivière Saint-Louis. L'homme de 43 ans circulait à 141 km/h pour une limitation à 100 km/h. Mais l'histoire ne s'arrête pas là : l'homme est en état d'ivresse (1,98 g/l de sang), et ne dispose pas de permis de conduire. Le document a été annulé suite à de précédentes infractions.

Mais l'individu avait une réponse tout prête aux interrogations sur sa vitesse excessive : il a déclaré ne pas vouloir arriver en retard au tribunal correctionnel de Saint-Pierre, suite à une convocation...pour répondre de faits similaires.

Il a été plac en garde à vue, sur la demande du magistrat de permanence, pour récidive de conduite sous l'emprise d'un état alcoolique, récidive de conduite malgré annulation du permis de conduire et excès de vitesse. Le multi-récidiviste a été écroué le soir même, à l'issue de sa garde à vue. Son véhicule a été immobilisé.

   

1 Commentaire(s)

GERARD97460, Posté
Là c'est une excellente affaire pour les gendarmes de la Rivière Saint-Louis, mais il en faut vraiment beaucoup plus de contrôle comme celui là, car à la Réunion il y en a un nombre incalculable de ce genre d'individu alcoolisé et sans permis multi-récidiviste sur les routes réunionnaises.