Tous accros aux smartphones ? :

Les photos de Babycakes Romero illustrent notre dépendance


Publié / Actualisé
Cette série de photo représente le lien particulier que nous entretenons de nos jours avec nos smartphones. Babycakes Romero, photographe dont la galerie intitulée '"Death of Conversation" (Mort de la conversation) fait le tour des médias internationaux, a voulu immortaliser la "dépendance" que nous avons aux objets connectés, particulièrement aux tous petits écrans de nos téléphones. A l'affut de la moindre notification, le rapport entre l'homme et la machine s'emprunte d'intimité, au point de réduire à néant le lien social naturel. Sommes-nous voués à discuter essentiellement sur smartphone ? Le terme social n'est-il réservé qu'aux réseaux que nous nourrissons au quotidien ? En image, il semblerait que la révolution électronique ait en effet touché au-delà de sa cible initiale. De plus, la pratique, devenue coutumière relève plus de la dépendance que de la véritable volonté de se divertir. ( Photos : Babycakes Romero)
Cette série de photo représente le lien particulier que nous entretenons de nos jours avec nos smartphones. Babycakes Romero, photographe dont la galerie intitulée '"Death of Conversation" (Mort de la conversation) fait le tour des médias internationaux, a voulu immortaliser la "dépendance" que nous avons aux objets connectés, particulièrement aux tous petits écrans de nos téléphones. A l'affut de la moindre notification, le rapport entre l'homme et la machine s'emprunte d'intimité, au point de réduire à néant le lien social naturel. Sommes-nous voués à discuter essentiellement sur smartphone ? Le terme social n'est-il réservé qu'aux réseaux que nous nourrissons au quotidien ? En image, il semblerait que la révolution électronique ait en effet touché au-delà de sa cible initiale. De plus, la pratique, devenue coutumière relève plus de la dépendance que de la véritable volonté de se divertir. ( Photos : Babycakes Romero)

Le photographe partage évidemment ses images sur les réseaux sociaux. Et pour cause, elles trouvent un écho aussi dérangeant que réaliste. Selon une étude réalisée par le moteur de recherhce Yahoo et le cabinet d'audit Deloitte, nous accédons chaque jour "900 millions de fois à notre smartphone. Certains jeunes sont très actifs : 6% des 18-24 ans consultent leur smartphone plus de 200 fois par jour. Plus de 50% de la population âgée de 11 ans et plus est équipée. Et les Français y sont accros dès le matin : 16% d’entre eux accèdent à leur smartphone dans les 5 minutes qui suivent leur réveil. Cette proportion grimpe à 35% lorsqu’on ne s’intéresse qu’aux 18-24 ans".

 

 

Si la télévision devient presque un support obsolète, le "tout petit écran" de nos smartphones cause même une certaine addiction chez ses usagers, surtou depuis qu'il est possible d'y installer les réseaux sociaux. "Un quart des Français consultent leur téléphone plus de 25 fois par jour. Les usages les plus intensifs sont naturellement portés par les plus jeunes avec 22 % des 18–24 ans qui activent leur smartphone plus de 50 fois dans la journée" continue l'étude.

Si la comparaison peut être surprenante, les réseaux sociaux et l'utilisation du smartphone peuvent devenir une véritable drogue, surtout chez les jeunes. Comme l'explique cette vidéo parue sur YouTube en mars dernier, il est nécessaire de consommer Facebook et Twitter "avec modération".

Pour retrouver l'intégralité de la série photo du blogueur Babycakes Romero, se rendre sur son site officiel : www.babycakesromero.com

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !