Tour cycliste de La Réunion :

Port : un homme renverse volontairement des barrières, des coureurs et un enfant blessés


Publié / Actualisé
La première étape du tour de l'île cycliste ce dimanche 4 septembre a été émaillée par une série de chutes d'abord accidentelles et ensuite volontaires. Un jeune spectateur et plusieurs cyclistes ont été blessés. A 20h30 ce dimanche, les résultats n'avaient toujours pas été rendus publics et la course était suspendue.La pagaille provoquée par le père d'un des coureurs a été reprise par plusieurs médias nationaux. Retour en images sur la première étape de ce Tour cycliste 2016.
La première étape du tour de l'île cycliste ce dimanche 4 septembre a été émaillée par une série de chutes d'abord accidentelles et ensuite volontaires. Un jeune spectateur et plusieurs cyclistes ont été blessés. A 20h30 ce dimanche, les résultats n'avaient toujours pas été rendus publics et la course était suspendue.La pagaille provoquée par le père d'un des coureurs a été reprise par plusieurs médias nationaux. Retour en images sur la première étape de ce Tour cycliste 2016.

Longue de 103 km la première étape du tour reliait Saint-Denis au Port. C'est alors que les coureurs arrivaient dans la commune portoise que le premier incident s'est produit.  Luttant durement au coude à coude , Enzo Bernard (Entente Happy Bike – Métropole) , et Jonathan Boyer (Sainte-Marie Vélo Club La Réunion) ont lourdement chuté après avoir percuté une barrière de sécurité.Les deux coureurs ont été blessé légèrement blessés. Un enfant qui assistait en spectateur à la course a eu "le bout du pouce gauche sectionné" a ensuite indiqué le comité régional de cyclisme de La Réunion.

Le père de  Jonathan Boyer a demandé aux organisateurs d'arrêter la course. N'obtenant pas gain de cause, il s'est mis très en colère. Il a jeté sur la chaussée au moins deux  barrières délimitant la zone de sécurité à l'arrivée. La chute a été filmée par Antenne Réunion.

 

Lancé en plein sprint, le peloton de tête n'a pu éviter les obstacles. Six coureurs ont chuté et ont blessés. L'un d'eux souffre de côtes cassées. Seuls quatre coureurs du peloton de tête ont pu franchir la ligne d'arrivée, "tous les autres coureurs (ont) été dérivés sur le parking des coureurs" explique le comité régional de cyclisme de La Réunion dans un communiqué.

Les organisateurs ont "neutralisé" la course et décidé de ne pas comptabiliser les chronos de cette étape. Ils ont mis "hors course" Enzo Bernard "pour avoir provoqué la chute très grave" de Jonathan Boyer et blessé "un enfant spectateur". Ils lui ont infligé  130 euros d'amende.

Jonathan Boyer a écopé de 300 euros d'amende "pour comportement et voies de fais particulièrement dangereux". Il sera traduit devant le conseil de discipline.

Le père de Jonathan Boyer a été interpellé et auditionné par la police. Le parquet de Saint-Denis devrait décider ce lundi s'il déclenche à son encontre des poursuites pour violences volontaires
 

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Mécoué, Posté
Barrières contre coureurs cyclistes ?
Ce geste insensé de ce père de famille, doit être sévèrement sanctionné. Les organisateurs, tous bénévoles de cette fête sportive, ne méritent pas « d’être ainsi récompensés » par cette "rage cultivée", autant stupide qu’aveugle.
En effet soit on décide d’élever son enfant dans une « boite de coton » et on le calfeutre bien chez soi, soit on accepte de l’élever dans le monde et de ce fait, composer dignement aussi, avec ses aléas.
L’accident hélas, faisant partie des risques liés à toute activité, il est impératif, en toutes circonstances, de garder son calme et d’agir conséquemment en responsable.
Ce geste assassin doit être réprimé comme il se doit et dans ces circonstances, mérite même les « assises », car là, il n’y a pas : réaction mais bien préméditation…, puis faut éviter tout effet de mimétisme : « je suis mécontent et je réagis comme bon me semble ?? » NON !
Pas du Port, Posté
Juste pour information ce n'est pas quelqu'un du Port qui a fais ça, la personne est de sainte-marie
Jolaracaille, Posté
" Le Port, ça mèm mèm !...." Est-ce que dans le même élan de colère les internautes demanderons l’exécution de ce monsieur sur la place publique ?...Triste réaction quand même !....En espérant que le Parquet ne lui trouvera pas de circonstances atténuantes !...