Sécurité routière - Saint-Denis :

Contrôle anti-pousse : 56 contraventions dont 30 excès de vitesse


Publié / Actualisé
La police a effectué plusieurs contrôles routiers dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 septembre 2016, sur les boulevards Lancastel et Rambaud à Saint-Denis. Plus de 30 excès de vitesse ont ainsi été constatés, "aucun ne dépassant la vitesse limite autorisées de plus de 40 km/h" précise l'untié départementale. Les verbalisations ont également concerné un non-respect de feu rouge fixe et des défauts d'équipement (non-port de casque, absence de ceinture de sécurité...). Au total, 56 contraventions ont été relevées par la dizaine de policiers engagée, dont un délit de fuite de la part d'un motard, à la vue du contrôle.
La police a effectué plusieurs contrôles routiers dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 septembre 2016, sur les boulevards Lancastel et Rambaud à Saint-Denis. Plus de 30 excès de vitesse ont ainsi été constatés, "aucun ne dépassant la vitesse limite autorisées de plus de 40 km/h" précise l'untié départementale. Les verbalisations ont également concerné un non-respect de feu rouge fixe et des défauts d'équipement (non-port de casque, absence de ceinture de sécurité...). Au total, 56 contraventions ont été relevées par la dizaine de policiers engagée, dont un délit de fuite de la part d'un motard, à la vue du contrôle.

Egalement, "un conducteur de deux roues a pris la fuite à la vue du contrôle. Il s'agissait cette fois ci d'un motard qui était finalement interpellé par la FMUD (Formation des motocyclistes urbains) boulevard du Chaudron, l'intervention occasionnant un regroupement qui prenait la défense du contrevenant." précise le communiqué de la police.

"Ce dernier expliquait, sous le régime de la garde à vue, les raisons de son refus d'obtempérer: il n'avait ni permis, ni assurance et était dépourvu de tout document relatif à la circulation de sa moto, une YAMAHA 600 XT. Il faisait l'objet d'une convocation devant le Tribunal pour l'ensemble de ces délits, le refus d'obtempérer étant aggravé par la mise en danger délibérée de la vie d'autrui au regard du comportement adopté par le motard lors de sa fuite" termine la police.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !